"Michel doit montrer qu'il est capable de diriger la coalition"

15/03/15 à 14:51 - Mise à jour à 15:26

Source: Belga

Le Premier ministre Charles Michel doit démontrer au cours des prochains mois "qu'il est capable de diriger ce pays et cette coalition d'une main ferme, avec du respect pour l'ensemble des partenaires, car dans le cas contraire, son faible leadership deviendra un lourd handicap pour le pays", a affirmé le député fédéral CD&V Eric Van Rompuy, dimanche sur son site web.

"Michel doit montrer qu'il est capable de diriger la coalition"

Kris Peeters, Charles Michel et Jan Jambon © BELGA

"Le CD&V attend de Charles Michel qu'il se mouille davantage en tant que Premier ministre et ne laisse pas toujours (ndlr: le Vice-premier ministre CD&V) Kris Peeters retirer les marrons du feu", a averti Eric Van Rompuy. Pour le député social-chrétien flamand, c'est Kris Peeters et le CD&V qui ont préservé "à deux reprises" la concertation sociale et empêché le chaos de la grève. Mais le Premier ministre Michel doit aussi "montrer plus clairement que ce gouvernement ne reçoit pas de diktat d'Anvers", s'exprimant au sujet des "ukkases" du président de la N-VA Bart De Wever. Pour Eric Van Rompuy, "ce son du cor" depuis le bureau du bourgmestre d'Anvers "doit cesser". Le député qui dirige aussi la commission des Finances de la Chambre, considère que la tax shift constitue la prochaine échéance pour le Premier ministre Michel. Pour M. Van Rompuy, l'avertissement qu'il avait donné au Premier ministre Verhofstadt il y a dix ans, depuis les bancs de l'opposition au sujet du dossier BHV reste d'actualité: "Le mois de mars est incontestablement un mois dangereux pour le gouvernement. M. Verhofstadt doit trouver une solution pour BHV où son gouvernement risque de tomber", avait-il dit à l'époque. "Nous aurons moins de patience qu'avec BHV. L'enjeu de société est ici infiniment plus grand", a-t-il conclu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires