Michel débute ses consultations politiques par Bart De Wever

29/06/14 à 08:36 - Mise à jour à 08:36

Source: Le Vif

L'informateur Charles Michel poursuivra ses consultations lundi matin, en recevant à 9 heures le président de la N-VA Bart De Wever et à 10 heures la présidence du PS, a-t-il fait savoir samedi par voie de communiqué.

Michel débute ses consultations politiques par Bart De Wever

© Belga

Grand vainqueur des élections du 25 mai dernier, la N-VA est donc le premier parti politique à être reçu par l'informateur qui vient de débuter sa mission. On se souviendra que dans le quotidien De Standaard, le président du MR Charles Michel indiquait le 29 avril que "là où nous aurons la main après les élections, nous mènerons des négociations pour faire un gouvernement sans la N-VA". Le chef de file du MR au gouvernement fédéral Didier Reynders assurait également le même jour dans Le Soir que "le MR ne veut pas gouverner avec la N-VA". Entre-temps, de l'eau a coulé sous les ponts et au MR on entend dire ces dernières semaines que le PS a mis à mal la stabilité du pays en précipitant des alliances avec le cdH dans les Régions sans tenir compte de l'état d'avancement des difficiles négociations au fédéral. Certains réformateurs craignent également que l'objectif final du PS soit de former un gouvernement fédéral qui reflète la situation dans les Régions, une manière d'amener la N-VA et ses revendications communautaires autour de la table. Quoi qu'il en soit, on en est ici au stade de la mission d'information et l'objectif assigné par le Roi à Charles Michel est d'explorer les formules de coalition possibles.

Alors que des chefs de files réformateurs se sont exprimés en faveur de la mise en place de tripartites traditionnelles dans chaque entité, le président de la N-VA a dit vendredi craindre ce scénario qui l'exclurait du pouvoir alors que son parti a été plébiscité par l'électorat flamand. Au PS et au cdH, où le débat autour d'une coalition avec la N-VA a fait rage (les centristes ont opposé une fin de non recevoir aux nationalistes dans le cadre d'une coalition de centre-droit), l'agenda de l'informateur ne manquera pas d'étonner. L'informateur Charles Michel s'est entretenu samedi avec Elio Di Rupo en sa qualité de Premier ministre sortant. Les deux hommes ont essentiellement fait le point sur la situation socio-économique du pays mais ont également évoqué les relations entre les différentes entités du pays.

Nos partenaires