Michel Daerden, le ressuscité de la politique ?

14/10/11 à 20:43 - Mise à jour à 20:43

Source: Le Vif

Ejecté il y a quelques mois du fauteuil de bourgmestre de la commune de Ans, Michel Daerden change de fief et devrait se retrouver dans la commune voisine de Saint-Nicolas après les élections communales d'octobre 2012. C'est ce que vient de voter à l'unanimité le bureau de la fédération liégeoise du parti socialiste.

Michel Daerden, le ressuscité de la politique ?

L'ancien bourgmestre de Ans et actuel ministre démissionnaire des Pensions, Michel Daerden, emmènera la liste socialiste aux élections communales de 2012 à Saint-Nicolas, a-t-on appris vendredi soir. La décision a été prise à l'unanimité lors de l'exécutif de la fédération liégeoise du parti qui s'est réuni vendredi à 17h00. M. Daerden s'est dit "honoré", par la proposition et l'a acceptée, selon un communiqué de la fédération.

La commune de Saint-Nicolas connaît depuis plusieurs mois des difficultés. Son bourgmestre, Patrick Avril, a été condamné fin 2009 à un an de prison avec sursis et à cinq ans d'inéligibilité pour faux et usage de faux, détournements de deniers publics et abus de confiance.

Sa succession à la tête de la commune a créé des tensions. Dans un premier temps, le mayorat a été assuré par le bourgmestre faisant fonction, Jacques Heleven. Puis il est revenu au candidat ayant effectué le deuxième meilleur score sur la liste lors des dernières communales, Birol Cokgezen, chauffeur de M. Daerden. Ce dernier a cependant rapidement fait l'objet d'une motion de méfiance et a perdu son écharpe mayorale. La commune a été mise sous tutelle et, début de semaine, une mission d'harmonisateur a été confiée à Michel Dighneef, ancien sénateur et ex-président de la fédération.

A Ans, la situation n'était pas simple non plus pour M. Daerden. Ce dernier, qui était bourgmestre empêché, avait décidé en juin 2010 de démettre son bourgmestre faisant fonction, Stéphane Moreau, de ses fonctions. En mars 2011, celui-ci a renvoyé le boomerang et a emmené 20 des 29 élus que compte le conseil communal pour déposer une motion de méfiance contre l'ensemble du collège ansois (majoritairement socialiste, avec un élu MR), bourgmestre empêché y compris. Les recours administratif et judiciaire n'ont pas abouti et des questions se posaient quant à la présence de M. Daerden sur une liste socialiste lors des prochaines communales, alors qu'il avait été rejeté par ses pairs. Du côté de Saint-Nicolas, Birol Cokgezen avait annoncé la possibilité de créer une liste alternative socialiste.

La fédération liégeoise a fait sauter les bouchons qui bloquaient la situation dans les deux communes voisines en libérant Michel Daerden de Ans et en l'imposant à la tête de la commune de Saint-Nicolas.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires