Mexique: recours aux violences sexuelles contre les femmes pour avoir des aveux

28/06/16 à 07:28 - Mise à jour à 07:28

Source: Belga

(Belga) Des membres des forces de sécurité mexicaines soumettent régulièrement des femmes à des abus sexuels en vue d'obtenir des aveux, ressort-il d'une enquête menée par Amnesty International auprès de 100 représentantes de la gent féminine incarcérées dans des prisons fédérales du pays et rendue publique mardi.

Mexique: recours aux violences sexuelles contre les femmes pour avoir des aveux

Mexique: recours aux violences sexuelles contre les femmes pour avoir des aveux © BELGA

Le groupe a fait état d'actes de torture et d'autres mauvais traitements, allant du harcèlement sexuel aux abus psychologiques, survenus lors de leur arrestation et de leur interrogatoire et impliquant des policiers ou des membres de l'armée et de la marine. Plus de 70 femmes en contact avec Amnesty ont dit avoir été agressées sexuellement et 30 affirment avoir été violées. Par ailleurs, 66 d'entre elles expliquent avoir signalé les agressions à des représentants des autorités, mais des enquêtes n'ont été ouvertes que dans 22 cas. "À la connaissance d'Amnesty International, personne n'a été poursuivi à l'issue de ces enquêtes", souligne l'organisation. "Les femmes issues de milieux marginalisés sont les plus vulnérables (...). Elles sont généralement vues comme des cibles faciles par des autorités qui sont souvent plus désireuses de montrer qu'elles mettent des gens derrière les barreaux plutôt que de trouver les vrais coupables", estime la directrice pour la région des Amériques à Amnesty International, Erika Guevara-Rosas. Sur la seule année 2013, plus de 12.000 cas de torture et d'autres formes de mauvais traitements - dont 8.943 victimes présumées étaient des hommes et 3.618 des femmes - ont été signalés à travers le pays. Entre 2013 et 2014, seul un petit nombre d'enquêtes ont été ouvertes alors que les plaintes pour torture déposées auprès du parquet général au Mexique ont doublé. Par ailleurs, "sur les milliers de plaintes pour torture déposées au niveau fédéral depuis 1991, seules 15 ont abouti à des condamnations pénales", dénonce Amnesty International. Au vu de la situation au Mexique, l'organisation demande aux autorités du pays de sévir de toute urgence et de prévenir ces abus. (Belga)

Nos partenaires