Menace terroriste - L'Open Vld s'oppose à la collecte des empreintes digitales de tous les Belges

01/03/16 à 18:07 - Mise à jour à 18:07

Source: Belga

(Belga) L'Open Vld ne veut pas d'un prélèvement des empreintes digitales de tous les Belges. "C'est une mesure disproportionnée", a affirmé mardi le vice-Premier ministre Alexander De Croo, après que son collègue de la N-VA l'a suggérée mardi. "Ou sommes-nous soudainement tous devenus des suspects de terrorisme?", s'est-il demandé.

Le ministre de l'Inérieur, Jan Jambon, en visite au Maroc, avait laissé entendre que cette discussion pouvait évoluer en Belgique. Son partenaire de coalition, l'Open Vld, ne l'entend pas de la même oreille. "Consigner dans une base de données les empreintes digitales des 11 millions de Belges est une mesure disproportionnée", estime Alexander De Croo. Il fait remarquer qu'une proposition semblable a déjà été discutée au gouvernement, mais n'a pas été retenue. "C'est peu efficace de rouvrir sans cesse les mêmes débats. Ce n'est pas comme ça qu'on avancera." Le gouvernement a décidé de collecter les empreintes digitales des personnes qui représentent un danger selon les analystes de la menace et qui se trouve sur la liste OCAM. Mais l'Open Vld ne veut pas étendre cette mesure à tous les Belges. "Ou bien sommes-nous soudainement tous devenus des suspects de terrorisme?". Le secrétaire d'Etat à la Protection de la vie privée, Bart Tommelein (Open Vld), abonde dans le même sens. Il s'interroge aussi sur le coût et l'utilité de la mesure, surtout dans une Europe marquée par la libre circulation. (Belga)

Nos partenaires