Menace terroriste - France: Hollande exige une meilleure coopération des services de sécurité

07/01/16 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Belga

(Belga) Le président français François Hollande a exigé jeudi une "parfaite concertation" entre les services de sécurité du pays dans la lutte antiterroriste, lors d'une cérémonie organisée un an jour pour jour après l'attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo.

Menace terroriste - France: Hollande exige une meilleure coopération des services de sécurité

Menace terroriste - France: Hollande exige une meilleure coopération des services de sécurité © BELGA

"Le terrorisme n'a pas fini de faire peser sur notre pays une menace redoutable (...) Nous avons désormais affaire à des combattants aguerris", a mis en avant le chef de l'Etat, citant notamment les djihadistes formés par le groupe Etat islamique (EI). "Face à de tels adversaires, il est essentiel que chaque service - police, gendarmerie, renseignement, militaires - travaille en parfaite concertation, dans la plus grande transparence, et qu'ils mettent en commun toutes les informations dont ils disposent", a-t-il ajouté. L'anniversaire des attentats de janvier 2015 à Paris a ravivé ces derniers jours les interrogations sur les failles des services de sécurité. Pourtant connus pour leur radicalisation, les trois djihadistes français auteurs des attaques contre Charlie Hedbo, des policiers et des juifs avaient pu passer à travers les mailles du filet. La veuve d'un policier qui assurait la protection de Charb, le patron de Charlie Hebdo, et a été tué avec lui le 7 janvier 2015, a porté plainte ces derniers jours en pointant ces "manquements" et en estimant que son mari avait "été sacrifié". Des interrogations similaires ont également émergé après la nouvelle vague d'attentats qui a fait 130 morts le 13 novembre, dans la salle de concert du Bataclan, à des terrasses de restaurant et au Stade de France. Plusieurs auteurs du carnage, notamment les kamikazes du Bataclan, étaient des Français connus pour leur dérive. Ils avaient réussi à rejoindre la Syrie et à en revenir sans être détectés. (Belga)

Nos partenaires