"Mehdi Nemmouche incarcéré à la prison de Mons"

29/07/14 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Le Vif

L'auteur présumé de l'attentat au musée juif de Bruxelles, Mehdi Nemmouche, a été remis mardi en début d'après-midi aux autorités belges. Il a refusé de répondre aux questions des enquêteurs.

"Mehdi Nemmouche incarcéré à la prison de Mons"

© AFP

L'auteur présumé de l'attentat au musée juif de Belgique, Mehdi Nemmouche, a été auditionné mardi après-midi pendant près de 3h30 par les enquêteurs. L'audition s'est terminée vers 18h30. Le suspect doit être incarcéré à la prison de Mons, a-t-on appris mardi soir de source policière. L'homme devrait ensuite comparaître dans un délai de cinq jours devant la chambre du conseil, qui devra se prononcer sur la prolongation de sa détention préventive. Mehdi Nemmouche a refusé de répondre aux questions des enquêteurs.

Les avocats de Nemmouche accusent des enquêteurs d'organiser des fuites vers la presse

Mes Sébastien Courtoy et Henri Laquay, les avocats de Mehdi Nemmouche, l'auteur présumé de l'attentat au musée juif de Belgique, auditionné mardi après-midi, ont accusé certains policiers en charge de l'enquête "d'organiser systématiquement des fuites vers la presse". Ces fuites seraient, selon eux, à l'origine du mutisme de Nemmouche durant ses auditions.

"Depuis le début de l'enquête, le parquet est certain que des policiers en charge du dossier organisent systématiquement des fuites vers la presse. Or Mehdi Nemmouche a droit à une justice sereine et n'a aucune envie que ses déclarations se retrouvent le lendemain dans la presse de caniveau", a indiqué Sébastien Courtoy, l'un des avocats de Mehdi Nemmouche. "Ces fuites sont la raison pour laquelle Mehdi Nemmouche refuse de répondre aux questions lors des auditions. Nous voulons que les enquêteurs qui violent la loi et qui sont responsables du sabordage de leur propre enquête soient écartés du dossier. Tant que ce ne sera pas le cas, mon client restera sur ses positions", a-t-il conclu.

Les autorités belges avaient décerné un mandat d'arrêt européen le 31 mai pour assassinats dans un contexte terroriste. Le dossier est toujours géré en Belgique par deux juges d'instruction : le juge originellement saisi de l'affaire et un second spécialisé en terrorisme. Les autorités françaises avaient accepté le 23 juillet dernier la remise du suspect, détenu en région parisienne, à la Belgique.

Mehdi Nemmouche est suspecté d'être l'auteur de l'attentat au musée juif de Bruxelles le 24 mai, qui avait coûté la vie à quatre personnes, un couple d'Israéliens, une bénévole française et un employé belge. Il avait été arrêté en France à Marseille, dans un autocar arrivant de Bruxelles, au cours d'une fouille des services de douane qui recherchaient de la drogue. Il transportait notamment une kalachnikov, un revolver et une casquette similaires à ceux utilisés lors de l'attaque.

Nos partenaires