Médias turcs: "Une étudiante belge suspectée de terrorisme communiste arrêtée en Turquie"

29/08/16 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Knack

D'après plusieurs médias turcs, l'étudiante belge Bilen Ceyran (24 ans) a été arrêtée le 23 août dans l'ouest de la Turquie. Elle serait suspectée de terrorisme communiste.

Médias turcs: "Une étudiante belge suspectée de terrorisme communiste  arrêtée en Turquie"

© REUTERS

Bilen Ceyran aurait été arrêtée avec des amis dans une villa à Balikesir, dans l'ouest de la Turquie. Sa mère Sasmaz Meryam essaie de la joindre en vain depuis cinq jours et part pour la Turquie ce lundi pour tenter de la retrouver.

Âgée de 24 ans, Bilen Ceyran a étudié le droit à l'ULB et a vécu toute sa vie avec sa mère à Anderlecht. L'année dernière, elle a déménagé à Paris pour étudier la philosophie.

"Vacances avec ses amis"

Sasmaz Meryam, la maman de Ceyran, a été informée par des amis qui ont lu la nouvelle dans les médias turcs. L'information a été diffusée par une agence de presse nationale et est parue dans des dizaines de médias turcs. Sa fille lui avait raconté qu'elle allait passer dix jours de vacances en Turquie avec des amis. Or, les médias turcs écrivent que Ceyran est soupçonnée d'être à la tête de la section belge d'une organisation terroriste belge. "Quand j'ai lu ce qu'ils écrivaient à propos d'elle, j'ai su tout de suite que c'était totalement absurde", raconte Sasmaz Meryam. "Entre-temps, j'ai discuté avec un avocat turc. Je suis sûre que tout finira bien. Rien n'est vrai dans toute cette histoire."

Selon ces médias turcs, Ceyran a été arrêtée par la cellule antiterroriste turque en compagnie de onze autres personnes - dont un Allemand. Les articles sont illustrés par une photo de trois personnes méconnaissables garrottées et couchées sur un sol en bois.

"Justice pour les socialistes et les Kurdes"

Ceyran est engagée dans une association d'étudiante socialiste et compte des amis membres du SDGF, une organisation turque de jeunes socialistes frappée l'année dernière par un attentat terroriste à Suruç. L'attentat a été attribué à l'État islamique et a coûté la vie à 30 jeunes.

D'après des amis, Ceyran s'est rendue en Turquie la semaine dernière pour y passer des vacances et rencontrer ses contacts socialistes à Suruc. Elle aurait voulu étudier s'il était possible d'apporter son aide à une campagne pour exiger davantage de justice pour les socialistes et les Kurdes dans la région.

Interrogées par nos confrères de Knack.be, les Affaires étrangères n'ont pas encore confirmé la nouvelle.

Kasper Goethals

Nos partenaires