Maxime Bourlet versera une partie de sa rémunération de président au CPAS d'Awans

28/12/16 à 18:20 - Mise à jour à 18:20

Source: Belga

Le président du CPAS d'Awans, Maxime Bourlet (MR), mis en cause pour les indemnités perçues au sein de l'intercommunale liégeoise Publifin, a annoncé mercredi qu'il verserait une partie de sa rémunération de président au CPAS de sa commune pour constituer un fonds de réserve destiné à un projet à réaliser par cette instance.

Maxime Bourlet versera une partie de sa rémunération de président au CPAS d'Awans

© http://www.maxime-bourlet.be/

Lors de la séance conjointe du conseil communal et du CPAS d'Awans, mardi soir, le MR local, qui siège dans la majorité, a fait savoir qu'il avait été demandé à M. Bourlet de se mettre en retrait dans l'attente d'éclaircissements sur sa situation personnelle dans le cadre de l'affaire Publifin, a indiqué le bourgmestre, Pierre-Henri Lucas (MR), dans un communiqué. M. Bourlet fait partie des mandataires liégeois membres des différents comités de secteur de l'intercommunale Publifin.

Selon les révélations parues dans la presse, il aurait perçu à ce titre un peu plus de 67.000 euros. Dans un communiqué, il a annoncé mercredi qu'il verserait une partie de sa rémunération de président au CPAS d'Awans, estimant ne pas avoir commis de "faute légale" tout en assumant cependant une "erreur de jugement politique". Il compte constituer un fonds de réserve destiné à un projet à réaliser par le CPAS de sa commune. Entre 1.400 et 1.500 euros net par mois, selon le groupe Sudpresse. "Je propose que le montant de cette dotation soit fixé par le conseil CPAS d'Awans à l'occasion de la prochaine séance", a pour sa part indiqué M. Bourlet.

En savoir plus sur:

Nos partenaires