Matthew à Cuba: pas de victimes mais d'importants dégâts

07/10/16 à 22:39 - Mise à jour à 22:46

Source: Belga

(Belga) Les autorités cubaines n'ont fait état d'aucune victime mais deux villes côtières à l'est de l'île demeuraient inaccessibles par la route vendredi après le passage de l'ouragan Matthew qui a fait d'importants dégâts, ont rapporté les médias officiels.

Matthew à Cuba: pas de victimes mais d'importants dégâts

Matthew à Cuba: pas de victimes mais d'importants dégâts © BELGA

La province de Guantanamo a été violemment balayée mardi soir par Matthew, ouragan le plus puissant à souffler dans les Caraïbes depuis une décennie. A Maïsi, ville traversée par l'oeil de l'ouragan, tous les toits en tôle des habitations de la localités se sont envolés, tandis qu'à Imias l'électricité demeurait coupée vendredi. Les deux villes demeuraient inaccessibles par la route, les voies étant encore bloquées par des blocs de pierres projetés par les lames de fond, ont rapporté les médias d'Etat, assurant que les réserves d'eau et de nourriture étaient suffisantes sur place. A Baracoa, ville de 82.000 habitants connue pour avoir été la première fondée sur l'île, et probablement la plus touchée par l'ouragan, conservait vendredi un visage de désolation. L'accès routier a pu être rétabli jeudi mais l'électricité et le téléphone demeuraient coupés. La plupart des toits de la ville se sont envolés et des centaines de maisons ont été endommagées, ont constaté des journalistes de l'AFP. Trois jours après le passage de Matthew, la rue principale restait jonchée de gravats, d'arbres, de tuiles, de réservoirs d'eau, et de résidus de meubles ou d'équipements électroménagers. Et les habitants affichaient leur frustration vendredi matin face à la lenteur de l'aide. "La situation est assez critique, beaucoup de gens sont encore dans les refuges en attendant qu'on leur donne des solutions. Et pour l'instant il n'y en a pas", a témoigné à l'AFP Sandro Torres, 23 ans, dont la pizzeria située en bord de mer a beaucoup souffert des intempéries. Mercredi, les municipalités de Maïsi, Baracoa, Imias et San Antonio del Sur, d'une population cumulée de près de 158.000 personnes sur la pointe orientale de l'île, étaient restées coupées du reste du pays et privées de communications. Depuis, les routes vers San Antonio del Sur et Baracoa ont été dégagées et des missions aériennes ont été dépêchées dans les deux autres municipalités pour évaluer les dégâts. Dans les six provinces de l'est déclarées en état d'alerte, les autorités cubaines n'ont dénombré aucune victime, notamment grâce aux campagnes d'information et à l'évacuation préventive de plus de 1,3 million de personnes, pour la plupart chez des proches. (Belga)

Nos partenaires