Marianne Thyssen veut injecter plus d'équité dans le détachement des travailleurs

05/03/16 à 04:46 - Mise à jour à 04:46

Source: Belga

(Belga) Réformer la directive sur le détachement des travailleurs dans l'Union européenne pour y injecter plus d'équité et de clarté, c'est l'intention de la commissaire européenne à l'Emploi et aux Affaires sociales, Marianne Thyssen, qui soumettra son projet mardi au collège des commissaires.

Marianne Thyssen veut injecter plus d'équité dans le détachement des travailleurs

Marianne Thyssen veut injecter plus d'équité dans le détachement des travailleurs © BELGA

Le projet est parti d'un constat: l'acceptation par les citoyens du détachement de travailleurs, le système par lequel des travailleurs vont temporairement travailler dans un autre pays européen en étant payé dans leur pays d'origine, faiblit, notamment parce que les conditions qui existaient au moment de la première directive, en 1996, ne sont plus du tout les mêmes qu'à l'heure actuelle. "Il y a vingt ans, l'Europe comptait quinze membres - et peut-être même douze quand on a commencé à y réfléchir - avec des salaires à peu près équivalents", a rappelé Marianne Thyssen lors d'un entretien avec la presse belge. Le principe de base de la proposition de la commissaire européenne à l'Emploi est "à travail égal, salaire égal sur un même lieu de travail". La proposition de directive réformée prévoirait que les travailleurs détachés bénéficient de tous les aspects de la rémunération - c'est-à-dire les éventuels bonus, treizième mois, prime au mauvais temps, etc. - octroyée dans le pays de détachement, et plus uniquement du salaire minimum. La proposition définira aussi ce qu'on entend par "détachement temporaire", en limitant cette période à deux ans. "Le but est de promouvoir le marché intérieur", insiste Mme Thyssen, et de "trouver un équilibre entre social et économie". (Belga)

Nos partenaires