Marcourt: "Je veux faire de l'économie sociale un axe de développement à part entière"

23/05/15 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Belga

Présent lors de l'inauguration de la coopérative Vin de Liège à Heure-le-Romain samedi, le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt a assuré qu'il entendait "faire de l'économie sociale un axe de développement à part entière" sous cette législature.

Marcourt: "Je veux faire de l'économie sociale un axe de développement à part entière"

© BELGA

"Dans un monde où le capitalisme est dominant, le modèle de la coopérative est essentiel. Au sein de ce type d'entreprise, l'objectif financier n'est pas primordial. Bien sûr, il faut un équilibre budgétaire mais il s'agit surtout d'une aventure humaine", a-t-il déclaré.

Pour le ministre wallon, deux caractéristiques majeures définissent l'économie sociale: "Au sein de ces structures, la gouvernance va être plus démocratique ou participative et l'affectation des bénéfices sera d'abord orientée vers le facteur travail."

La coopérative Vin de Liège est "exemplaire", affirme M. Marcourt. Pour aider d'autres projets d'économie sociale à voir le jour, les instances politiques wallonnes se penchent sur de nouvelles actions. "Sous cette législature, je souhaite vraiment faire de l'économie sociale un axe de développement à part entière. Cela se traduit d'abord dans les budgets (hausse de plus de 7 millions d'euros pour le budget de l'économie sociale) mais aussi dans plusieurs actions comme celle qui offrira un soutien au développement des coopératives grâce à un cofinancement de la Sowecsom (filiale de la Société régionale d'Investissement de Wallonie)."

Depuis 2008, un décret adopté par le Parlement wallon donne une assise juridique aux entreprises qui s'inscrivent dans l'économie sociale. Selon le cabinet Marcourt, la Wallonie compte actuellement 120 sociétés fonctionnant sur le modèle coopératif.

Nos partenaires