Marche funèbre à Bruxelles pour une politique européenne plus respectueuse des migrants

23/04/15 à 14:52 - Mise à jour à 14:51

Source: Belga

Plus d'un millier de personnes ont pris part jeudi en fin de matinée à Bruxelles à la "marche funèbre" organisée par plusieurs associations, dont Amnesty International, le CIRE et la Ligue des Droits de l'Homme.

Marche funèbre à Bruxelles pour une politique européenne plus respectueuse des migrants

© Belga

Une initiative mise en place à l'occasion d'une réunion extraordinaire du Conseil européen consacrée aux pressions migratoires en Méditerranée. Les participants ont plaidé pour une approche humanitaire plutôt que sécuritaire. La marche a pris fin vers 13h00.

Plus de 1.000 personnes ont marché de la place de la Liberté jusqu'au rond-point Schuman, selon Valérie Michaux, porte-parole d'Amnesty International. Un chiffre confirmé par la police. Les "marcheurs" ont brandi des slogans tels que "Sauvez des vies", "People Before Borders" ou encore "Never Again". Ils ont transporté symboliquement trois cercueils qu'ils ont déposé devant le rond-point, où des prises de paroles ont eu lieu en français, néerlandais et anglais.

Les organisateurs avaient demandé aux manifestants de marcher dans le silence, "pour respecter les drames qui se sont passés", faisant notamment référence au naufrage d'un chalutier transportant des migrants qui a fait 800 morts le week-end dernier.

La marche s'est dirigée vers le Conseil européen, où une réunion extraordinaire sur la question migratoire a lieu entre les dirigeants de l'Union européenne. "La politique migratoire européenne actuelle a pour conséquence de tuer des gens plutôt que de les sauver", dénonce Mme Michaux. "Nous plaidons pour une action humanitaire concertée d'envergure.

Avec Frontex, on ne se donne pas de moyens suffisants. Les migrants ont le droit de recevoir une protection nécessaire dans nos pays." "Arrêtez les mesures répressives et mettez en oeuvre des voies légales pour les personnes qui ont besoin de votre protection", a lancé un représentant du CIRE à l'intention des dirigeants européens, devant le rond-point Schuman.

"Nous sommes des êtres humains et nous désirons vivre en tant que tels", a renchéri un manifestant. La Coordination de Sans-Papiers Bruxelles a également appelé à une "marche sans-papiers, au départ de la gare du Midi le 3 mai prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires