Marc De Mesmaeker, nouveau commissaire général de la police fédérale

07/06/18 à 13:44 - Mise à jour à 16:21

Source: Belga

Marc De Mesmaeker sera le nouveau commissaire général de la police fédérale, ont annoncé vendredi le Premier ministre ainsi que les ministres de l'Intérieur et de la Justice dans un communiqué.

Marc De Mesmaeker, nouveau commissaire général de la police fédérale

Marc De Mesmaeker © Belga

Il succède à Catherine De Bolle qui s'est vu confier la direction d'Europol à La Haye (Pays-Bas) le mois dernier.

M. De Mesmaeker est sorti premier d'une procédure de sélection rassemblant sept candidats soumis à l'évaluation d'une commission indépendante. Ce juriste né en 1961 occupe, depuis fin 2011, le poste de directeur général du SAT Intérieur, le service de liaison entre le cabinet du ministre de l'Intérieur et la police intégrée. Au cours de sa carrière, le futur commissaire a commandé le peloton de l'ancienne gendarmerie à Wilrijk. Il a également été professeur et cadre auprès de diverses écoles de police. Il a aussi été étroitement associé aux profondes réformes successives des services de police.

M. De Mesmaeker prêtera serment le 15 juin prochain. Dans l'intervalle, le patron de la police judiciaire, Claude Fontaine, conserve le poste de commissaire général ad interim. Le gouvernement a annoncé par ailleurs la désignation du procureur fédéral, Frederic Van Leeuw, à la présidence du Comité de coordination du renseignement et de la sécurité

Les syndicats policiers saluent la nomination du nouveau commissaire général

"Je le connais autour de la table des négociations", affirme M. Dehaes. "C'est une personne très compétente qui non seulement connaît la loi, mais est aussi capable de négocier et de trouver un consensus. En tant que syndicat, nous avons parfois d'autres objectifs, mais les négociations avec lui se déroulent toujours dans une atmosphère très positive." Vincent Houssin, vice-président du SLFP-Police, est d'accord avec son collègue. "Nous sommes très heureux de cette nomination. Nous le connaissons comme un homme très correct et honnête. J'ai compris qu'il s'était démarqué des autres candidats lors de l'examen, ce qui ne me surprend pas. Ses connaissances sont incroyables." M. Houssin souligne également que Marc De Mesmaeker a une grande expérience des négociations avec les syndicats.

Il a dirigé le Secrétariat administratif et technique, le service de liaison entre les Affaires intérieures et la police. A ce titre, il était président du comité de négociation des services de police, où il représentait le ministre dans les négociations avec les syndicats. Le nouveau commissaire général se voit déjà confier d'importants dossiers, ajoute le vice-président du SLFP-Police. "Il y a un grand problème d'effectifs au sein de la police fédérale, à la suite de dix années d'économies, et le rattrapage ne se réalise pas assez rapidement. Il y a beaucoup de travail", affirme M. Houssin. "Mais nous sommes certains que le nouveau commissaire général y voit une priorité et fera le nécessaire pour convaincre les politiques de continuer à investir. Il se rend compte que les économies sont trop fortes. Il connaît très bien l'organisation." M. Houssin est également heureux que le gouvernement ait trouvé rapidement un successeur à Catherine De Bolle. "Cela ne devait pas prendre trop de temps, la police fédérale est un navire qui a besoin d'un capitaine."

Nos partenaires