Manifester ? Du virtuel au réel

13/01/11 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Source: Le Vif

Diverses réactions de ras-le-bol sur Internet, face au blocage politique, déboucheront sur une manif à Bruxelles le dimanche 23 janvier (www.230111.be). Des étudiants de la VUB en sont les initiateurs, mais comme la plupart des internautes, habitués à l'expression individuelle virtuelle, ils n'ont aucune expérience de l'action collective réelle. Les jeunesses syndicales, entre autres, sont donc appelées à la rescousse.

Manifester ? Du virtuel au réel

© Le record du monde.be

La Toile regorge d'indignations depuis la semaine dernière. Un journaliste de la VRT, Kris Janssens, a déposé sur YouTube une vidéo pour dire la sienne - sans doute indésirable sur les ondes publiques - et appelle chaque Flamand à "prendre un francophone par la main pour l'amener à manifester". Un publicitaire se taille un petit succès en proposant un camping virtuel devant le 16, rue de la Loi - cent jours, sous peine de demander le remboursement des dotations financières aux partis (www.camping16.be). L'acteur Benoît Poelvoorde, lui, en appelle aux citoyens masculins : "Gardons nos barbes jusqu'à ce que la Belgique se relève."

L'exaspération inspirée notamment par le record mondial, après l'Irak, de la durée de la crise politique, fédère sur l'objectif de donner un gouvernement au pays, mais pas sur une réelle vision commune, surtout communautaire. On notera que l'irritation n'est pas l'apanage des jeunes internautes : les anciens combattants de la Brigade Piron ont demandé la "refondation" du pays, par des apolitiques, sur la base de "Régions linguistiques homogènes et solidaires".

P.S.

En savoir plus sur:

Nos partenaires