Manifestations anti-Erdogan et anti-kurde - Emir Kir demande à toutes les communautés de ne pas importer de conflit de l'extérieur

18/11/16 à 13:49 - Mise à jour à 13:57

Source: Belga

(Belga) Le bourgmestre de la commune de Saint-Josse Emir Kir (PS) a invité vendredi les différentes communautés au calme et à ne pas importer de conflit de l'extérieur en Belgique et à Bruxelles.

M. Kir a tout d'abord tenu à condamner "sans réserve" les incidents survenus jeudi soir aux abords de l'institut kurde situé sur le territoire de sa commune, et qui fut la cible de projectiles engendrant un ou des bris de vitres et d'un jet de feu de bengale. Pour M. Kir, le parquet a pris les choses en main pour identifier les auteurs et il lui revient de prendre ses responsabilités dans ce contexte. Le bourgmestre de Saint-Josse a par ailleurs tenu à lancer un appel à l'ensemble des pouvoirs publics pour éviter de voir défiler dans les rues de Bruxelles, "des organisations qui prônent le terrorisme", a-t-il dit, à la suite de la manifestation anti-Erdogan de jeudi midi, à Bruxelles. Pour M. Kir, c'est un droit démocratique de critiquer le président turc dans une manifestation. Mais au final, l'événement a été mis à profit par une organisation reconnue à l'échelle internationale comme prônant le terrorisme pour déambuler dans les rues de Bruxelles. "Quand on sait les dégâts causés par cette organisation, on peut comprendre la colère de la population turque" a-t-il dit, rappelant le devoir des pouvoirs publics à "rassurer à la fois la communauté turque et la communauté kurde". (Belga)

Nos partenaires