Manifestation fédérale du 24 mai - Le commissaire de police agressé se porte partie civile

26/05/16 à 21:08 - Mise à jour à 21:08

Source: Belga

(Belga) Le commissaire Pierre Vandersmissen se porte partie civile contre l'homme qui l'a frappé durant la manifestation fédérale mardi dernier, annonce le quotidien La Libre Belgique, ce qui a été confirmé par Me Sven Mary, son avocat. Ce dernier se demande si le manifestant ne devrait pas être poursuivi pour tentative de meurtre.

Manifestation fédérale du 24 mai - Le commissaire de police agressé se porte partie civile

Manifestation fédérale du 24 mai - Le commissaire de police agressé se porte partie civile © BELGA

Les images vidéos de la manifestation montrent le commissaire Vandersmissen à la fin de la manifestation, où certains casseurs provoquent la police. Un homme avec un t-shirt rouge le frappe alors à la tête. Le commissaire s'effondre et l'agresseur s'enfuit. Pierre Vandersmissen est grièvement blessé à la tête et est emmené à l'hôpital. Le parquet de Bruxelles a lancé mercredi un appel à témoins pour retrouver l'assaillant. Celui-ci, T.F., âgé de 43 ans, s'est présenté à la police locale d'Uccle mercredi après-midi. Jeudi, le parquet de Bruxelles l'a renvoyé devant la 50e chambre du tribunal correctionnel. Il devra comparaître le 17 juin pour rébellion armée, le port d'un objet utilisé comme une arme et coups et blessures volontaires, avec la circonstance aggravante que la victime est un représentant des forces de l'ordre. "Je vais me porter partie civile pour le commissaire Vandersmissen", indique Me Sven Mary. "Je vais aussi demander si l'agresseur ne devrait pas plutôt être poursuivi pour tentative de meurtre. S'il se trouve que l'homme a bien frappé le commissaire avec un objet, alors il me semble que vu l'endroit où le coup a été porté sur le crâne, et la force avec laquelle le coup a été asséné, il s'agirait d'une qualification plus juste. Je m'en remets au parquet et au tribunal". (Belga)

Nos partenaires