Manifestation devant l'OE après le suicide d'un Congolais au centre fermé de Vottem

21/12/15 à 15:17 - Mise à jour à 15:17

Source: Belga

(Belga) Une centaine de personnes ont manifesté lundi après-midi devant l'Office des Etrangers à Bruxelles afin d'exiger notamment la fermeture des centres fermés. Samedi, Roger Kalemba, un candidat réfugié congolais âgé d'une cinquantaine d'années qui aurait dû subir le lendemain sa deuxième tentative d'expulsion, s'est suicidé dans les douches du centre fermé de Vottem. Il se trouvait en Belgique depuis 2000.

A l'initiative de la Coordination des Sans-Papiers. Les manifestants ont revendiqué la libération immédiate de toutes les personnes dans les centres fermés, la fermeture de ces derniers et la régularisation des sans-papiers en Belgique. "Roger Kalemba était un mécanicien qui vivait et était intégré en Belgique depuis 15 ans. Il avait fui la RDC, un pays notoirement instable et où les habitants ne peuvent exprimer leurs opinions et nourrir leur famille. Plutôt que de retourner dans la misère et la persécution, il a préféré se donner la mort", a indiqué John's Mbulula, coordinateur asile et migration au MRAX (Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie). "Nous voulons que l'Office des Etrangers cesse son absence de politique migratoire qui provoque des drames comme celui-ci. Ne pas bien accueillir les ressortissants congolais en Belgique n'est manifestement pas un problème pour l'Etat belge qui, malgré les liens historiques et l'apport des Congolais à la grandeur de la Belgique, continue à pratiquer une forme de racisme post-colonial", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires