Manifestation anti-Kabila : les manifestants refoulés vers Matonge

17/12/11 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Source: Le Vif

Après des accrochages entre manifestants et policiers à la hauteur de la rue Belliard, la police de Bruxelles est finalement parvenue, en début de soirée, à refouler vers le quartier de Matonge les manifestants opposés à la réélection du président congolais Jospeh Kabila. La police a dû faire usage à plusieurs reprises de spray au poivre.

Manifestation anti-Kabila : les manifestants refoulés vers Matonge

© Image Globe

Les forces de l'ordre ont également usé de chiens et de chevaux. Des policiers en civil ont interpellé plusieurs fauteurs de trouble mais le nombre précis d'interpellations n'est pas encore connu.

Des dizaines de vitres ont été brisées rue Belliard et des voitures ont été endommagées. Il était difficile de dire si des manifestants ont été blessés mais il semblerait que les échauffourées aient fait deux blessés parmi les policiers.

Des accrochages ont également eu lieu dans le quartier de Matonge. Des trublions ont ainsi jeté un fumigène vers la police.

Un millier de manifestants

Environ un millier de personnes, selon la police, manifestaient samedi après-midi, Porte de Namur à Bruxelles, contre la réélection de Joseph Kabila à la présidence de la République démocratique du Congo. Les manifestants n'acceptent pas le résultat officiel de l'élection présidentielle et considèrent comme président régulièrement élu l'opposant Etienne Tshisekedi.

Parmi les manifestants, quelques-uns brandissent des drapeaux flamands et adressent des reproches aux responsables politiques francophones, accusés de soutenir Joseph Kabila.

Les manifestants, assez remontés, ont également importuné des journalistes présents sur place auxquels ils reprochent de ne pas faire de comptes-rendus objectifs sur les élections et la situation au Congo.

La police bruxelloise est présente en masse, aussi bien en civil qu'en uniforme. Une auto-pompe a également été prévue sur les lieux.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires