Malgré le divorce PS-cdH annoncé, André Flahaut travaille au budget 2018 de la FWB

03/07/17 à 19:22 - Mise à jour à 19:22

Source: Belga

Malgré le divorce annoncé entre le PS et le cdH, le ministre du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, André Flahaut (PS), a indiqué lundi que lui et son cabinet travaillait, dans le souci de la continuité des services à la population, à l'élaboration du budget 2018 de l'entité.

Malgré le divorce PS-cdH annoncé, André Flahaut travaille au budget 2018 de la FWB

André Flahaut © Belga

"On ne va pas laisser les gens dans le lac", a confié lundi le Brabançon interrogé par Belga. Les différentes administrations de la Fédération ont ainsi déjà rentré les prévisions de moyens dont elles auront besoin l'année prochaine, a-t-il précisé.

"Mon souci est de transmettre les choses en bon ordre pour que les gens qui nous suivront puissent prendre le train sans devoir recommencer tout l'exercice".

Une première épure budgétaire est traditionnellement prévue à la fin du mois d'août, avant l'ouverture de discussions entre les partis de la majorité dès le début du mois de septembre.

Le fédéral, mais aussi les différentes entités, doivent rendre leur projet de budget pour le 15 octobre prochain, échéance fixée par les règles européennes de gouvernance budgétaire.

La majorité sortante PS-cdH avait déjà programmé tout une série de dépenses l'année prochaine, dont 70 millions d'euros supplémentaires notamment pour financer la mise en oeuvre du Pacte pour un enseignement d'excellence.

Présentant lundi après-midi l'ajustement du budget 2017 en commission du Parlement, le ministre Flahaut a défendu son action comme grand argentier de la Fédération depuis près de trois ans.

Il a notamment défendu sa gestion dynamique de la dette (favorisée par la baisse des taux, ndlr), ses efforts de rationalisation et d'économies d'énergie, l'obtention d'un prêt de 600 millions d'euros auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI) ou encore le maintien par la Fédération de sa (bonne) cote auprès des agences de notation.

"Tout cela, on ne l'a pas obtenu en regardant passer les avions. On n'est pas des clampins", a souligné le ministre qui a rendu hommage à son équipe de collaborateurs.

S'il doit remettre son tablier ministériel, M. Flahaut a confirmé lundi qu'il retournerait à la Chambre où il a été élu en 2014. Il y est remplacé par le député Stéphane Crusnière.

Nos partenaires