Malaisie: régime et sport pour policiers obèses

16/02/16 à 06:56 - Mise à jour à 06:56

Source: Belga

(Belga) La direction de la police de Malaisie a lancé en janvier au siège de l'institution un programme de remise en forme basé sur le volontariat et prévenu les agents concernés qu'ils devraient perdre des kilos pour monter en grade. Son constat: l'obésité réduit la productivité des effectifs et contribue à une hausse de l'absentéisme pour raisons de santé.

Malaisie: régime et sport pour policiers obèses

Malaisie: régime et sport pour policiers obèses © BELGA

Depuis, une trentaine de policiers viennent faire quotidiennement du sport et s'efforcent de respecter un régime de 2.000 calories maximum par jour. Ils courent sur des tapis roulants, font du vélo et d'autres exercices dispensés par un instructeur. Objectif: perdre 10% de leur poids sur six mois. Ce programme de remise en forme n'est proposé pour l'instant qu'à Kuala Lumpur mais le directeur du management de la police, Zulkifli Abdullah, espère bien l'étendre prochainement aux agents du pays entier. Car le surpoids d'une partie non négligeable des forces de police contribue à aggraver la mauvaise image de cette institution gangrenée par la corruption. Le stéréotype du policier en surpoids est loin d'être spécifique à la Malaisie, mais il a atteint des proportions inquiétantes dans ce pays de quelque 30 millions d'habitants. "En 2015, environ 200 agents ont succombé à des maladies telles que des attaques cardiaques et le diabète", observe Zulkifli, soulignant qu'un nombre croissant de policiers a une tension élevée. En moyenne, 560 agents sont en arrêt maladie quotidiennement, ce qui a entraîné une perte de productivité de 38 millions de ringgit (8,4 millions d'euros) au cours des quatre dernières années. Le problème va bien au-delà de la police, des experts de santé ayant mis en garde contre une "épidémie" d'obésité en Malaisie, où près de la moitié de la population est en surpoids, selon de récentes études. Les Malaisiens sont friands de recettes nationales riches en calories comme le riz et les nouilles bouillis dans l'huile, le poulet frit et les currys à base de lait de coco. Zulkifli estime que les policiers doivent montrer le bon exemple. Un policier en surpoids est un agent qui manque de "discipline", dit-il. "Les agents de police doivent être présentables. Nous devons courir et procéder à des arrestations. Je ne pense pas qu'un officier obèse peut être aussi productif qu'un agent en bonne forme." (Belga)

Nos partenaires