Majorité de Canadiens favorables à un oléoduc controversé

19/04/18 à 02:41 - Mise à jour à 02:49

Source: Belga

(Belga) Une majorité de Canadiens soutient l'agrandissement d'un oléoduc vers le Pacifique, objet d'une vive controverse entre les provinces voisines de l'Alberta et de la Colombie-Britannique, selon un sondage paru mercredi.

Cinquante-cinq pour cent des personnes interrogées soutiennent le projet de tripler la capacité de l'oléoduc Trans Mountain, pour la faire passer de 300.000 à 890.000 barils par jour, selon ce sondage de l'institut Angus Reid. Les soutiens à ce projet sont en hausse, car seulement 49% des sondés y étaient favorables en février, selon Angus Reid. La province pétrolière de l'Alberta et la Colombie-Britannique sont à couteaux tirés depuis des mois sur l'extension de l'oléoduc de la société américaine Kinder Morgan. Le Premier ministre Justin Trudeau a modifié à la dernière minute dimanche un agenda international chargé pour tenter de dénouer l'impasse entre les deux provinces, mais en vain. Ces dernières semaines, environ 200 manifestants bloquant le site de Kinder Morgan près de Vancouver ont été arrêtés, y compris deux députés au parlement d'Ottawa. Des manifestants de Greenpeace ont également perturbé mercredi la visite de Justin Trudeau au Royaume-Uni devant l'entrée de l'ambassade canadienne à Londres. Le gouvernement Trudeau a approuvé en 2016 ce projet de 7,4 milliards de dollars canadiens (4,8 milliards d'euros), en raison de son "intérêt national". Le gouvernement de la Colombie-Britannique, pourtant de même tendance social-démocrate qu'en Alberta, s'oppose à cette extension devant les tribunaux, épaulé par des communautés amérindiennes et des groupes écologistes. La tension entre les deux provinces est montée après la décision de Kinder Morgan de suspendre le projet face à l'incertitude entourant sa réalisation, voire de l'abandonner le 31 mai si la Colombie-Britannique poursuit sa contestation. Deux Canadiens sur trois (64%) estiment que la Colombie-Britannique n'a pas raison de tenter de bloquer le projet, selon le sondage. En Colombie-Britannique, l'appui au projet est également en hausse, 54% des sondés y étant favorables, comparativement à 48% en février, malgré les menaces de l'Alberta de couper ses livraisons de carburants à sa voisine. "De plus en plus de Canadiens semblent perdre patience avec les tactiques dilatoires du gouvernement de Colombie-Britannique", constate Angus Reid. Le sondage, réalisé en ligne les 16 et 17 avril auprès d'un échantillon de 2.125 personnes, comporte une marge d'erreur de 3%. (Belga)

Nos partenaires