Maingain: "Les thèses flamandes progressent à pas de géants"

26/11/10 à 08:22 - Mise à jour à 08:22

Source: Le Vif

Dans sa note, le conciliateur royal Johan Vande Lanotte a en fait "rhabillé" la note du président de la N-VA Bart De Wever, estime vendredi dans La Libre le président des FDF Olivier Maingain, sur base dit-il des informations de presse dont il dispose.

Maingain: "Les thèses flamandes progressent à pas de géants"

© Belga

"Les thèses flamandes progressent à pas de géants. Les francophones (PS, cdH et Ecolo, ndlr) se sont engagés dans une logique purement défensive sans oser mettre des exigences fortes sur la table", commente-t-il.

Maingain déplore un manque de garantie pour l'avenir du statut de Bruxelles comme région à part entière, le non-élargissement de la Région bruxelloise ou encore une concurrence fiscale entre régions qui aboutira à un déplacement du centre d'activités économiques de Bruxelles vers sa périphérie.

A ses yeux, l'autonomie fiscale doit être liée au débat sur la dette, dont les taux de remboursement vont monter dans les deux ou trois ans, prédit-il.

"Il serait assez logique de dire à la région qui veut jouer l'autonomie fiscale qu'avant même de jouir de cette autonomie, elle participe proportionnellement davantage au remboursement de la dette", fait-il observer.

Car pour Olivier Maingain, dans 10 ans, "le débat sera de savoir comment on se répartit la dette, et c'est la région qui aura regagné de la prospérité au détriment des deux autres qui aura le plus de facilités".

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires