Maingain : les seules propositions de Di Rupo "inacceptables"

17/08/11 à 12:50 - Mise à jour à 12:50

Source: Le Vif

Les FDF ne sont pas prêts à s'associer aux négociations si ces dernières ne se fondent que sur les seules propositions du formateur et président du PS Elio Di Rupo, a rappelé dans le journal De Morgen leur président, Olivier Maingain.

Maingain : les seules propositions de Di Rupo "inacceptables"

© Belga

Les partis flamands associés aux négociations réclament un accord rapide sur la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde, pour aborder ensuite le volet socio-économique. Le président de l'Open Vld, Alexander De Croo, avait jugé mardi qu'il n'existait pas à ses yeux de marge de manoeuvre gigantesque sur BHV.

"Si nous considérons les seules propositions du formateur comme base de négociation, nous pouvons tout aussi bien ne pas nous asseoir à la table", a souligné Olivier Maingain. "Nous allons non seulement déposer des amendements sur les propositions actuelles, mais aussi formuler nos propres propositions", a-t-il ajouté.

Et le président des Fédéralistes démocrates francophones (FDF) de revenir sur l'élargissement de la Région bruxelloise. Il dit ne voir aucune raison pour ne pas remettre sur la table cette "exigence soutenue par tous les partis francophones".

Olivier Maingain ne croit pas que la situation se résume à une alternative entre une scission de l'arrondissement de BHV et de nouvelles élections. "Cette sorte de menace est exagérée, on y a déjà recouru en 2005 et 2007", commente-t-il. Pour le président des amarantes, la Belgique ne peut en effet se permettre une campagne électorale vu la situation économique internationale.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires