Maingain : "Le MCC, c'est la sangsue au sein du MR"

08/07/10 à 10:38 - Mise à jour à 10:38

Source: Le Vif

Le président du FDF, Olivier Maingain, a accusé son homologue du MCC, une autre composante du MR, Gérard Deprez, de mener la fronde au sein du MR et de vouloir dilapider "l'héritage de Jean Gol", dans une interview publiée ce matin par 'La Libre Belgique'.

Maingain : "Le MCC, c'est la sangsue au sein du MR"

© Belga

"C'est lui qui tire les ficelles de ce club Renaissance. J'en ai des preuves multiples", a affirmé M. Maingain à la suite de la crise née au sein du Mouvement réformateur de la désignation mercredi des sénateurs de Communauté du MR. "Cela fait longtemps que j'analyse son jeu interne, Gérard Deprez est devenu le penseur, le stratège de ce groupe. Il a décidé, parce qu'il ne partage pas les convictions du FDF sur le plan institutionnel comme sur d'autres thèmes, de mettre à mal l'héritage de Jean Gol. Jean Gol a voulu le rapprochement entre les libéraux et le FDF. Gérard Deprez travaille à tenter d'affaiblir ce rapprochement historique. Cette manoeuvre est directement orientée contre nous. Mais il ne divise pas le FDF. Il divise les libéraux. Très heureusement, il y a encore beaucoup de libéraux qui restent attachés à ce que voulait Jean Gol", a poursuivi le président du FDF.

Selon lui, l'incident de mercredi - la désignation selon une procédure contestée de Jacques Brotchi, Richard Miller et Christine Defraigne, laissant sur le carreau Alain Destexhe et Caroline Persoons - "va poser le débat du rôle du MCC" au sein du MR. "Parce que moi, je n'ai pas encore bien saisi la signification électorale du MCC. Il est difficile de nier notre apport. Même en Wallonie. Tandis que le MCC, c'est la sangsue au sein du MR. Je ne vais pas accepter que ce qui a été si correctement construit par le FDF et les libéraux soit détruit par la plus faible et la moins représentative des composantes du MR", a encore dit M. Maingain.

"Pendant longtemps, Gérard Deprez n'a pas eu les coudées franches. Mais aujourd'hui, ayant trouvé quelques appuis auprès de libéraux qu'il a pu aveugler comme un dresseur de serpents, il est en train d'affaiblir le MR de l'intérieur. Un peu comme il a fait au PSC à l'époque. Il est en train de reproduire le même comportement aujourd'hui. Il est temps de mettre le holà à cela", a-t-il souligné.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires