Maingain: "le FDF ne soutiendra aucune démarche de type confédéral"

07/07/10 à 09:29 - Mise à jour à 09:29

Source: Le Vif

Alors que le président de la N-VA, Bart De Wever, fera rapport au roi de sa mission d'information jeudi et que l'incertitude est toujours de mise quant à la formation de la nouvelle coalition, le président du FDF, Olivier Maingain, répète dans une interview au Télé-Moustique son aversion au confédéralisme voulu par le nord du pays.

Maingain: "le FDF ne soutiendra aucune démarche de type confédéral"

© Belga

Soit l'Etat fédéral sera doté d'un pouvoir d'arbitrage des conflits entre entités autonomes, y compris lorsque les droits des minorités ne sont pas respectés, soit la Flandre n'a qu'à prendre son indépendance, souligne Olivier Maingain.

"Je ne peux que redire ce que j'ai souligné en campagne électorale: le FDF ne soutiendra aucune démarche de type confédéral tel que le réclament les Flamands, à savoir un Etat belge semblable à une coquille vide et une Région bruxelloise sous contrôle de la Flandre", indique Olivier Maingain.


Selon le président du FDF, "il n'y a qu'une réelle alternative". Soit un "système fédéral" dans lequel "les entités possèdent une réelle autonomie", mais où "l'Etat peut arbitrer des conflits entre ces entités ou quand une de ces entités ne respecte pas les droits fondamentaux de certains de ses habitants".

Ce système fédéral est celui qu'Olivier Maingain dit cautionner. "Soit un Etat tel que le réclament les Flamands, qui semblent ne même plus supporter l'existence d'une telle autorité d'arbitrage", fait-il observer. "Si c'est vraiment ce choix de la plus large autonomie que réclame la NV-A, alors il vaut mieux accorder l'indépendance à la Flandre", conclut-il.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires