Maingain assure qu'il n'a fait que répéter la position des partis francophones

08/09/10 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Source: Le Vif

Le président du FDF Olivier Maingain estime que les propos qu'il a récemment tenus se situaient dans la ligne de ce que Didier Reynders ou Louis Michel ont récemment déclaré et étaient conformes à une position adoptée dès 2007 -et jamais démentie depuis lors- par tous les partis francophones.

Maingain assure qu'il n'a fait que répéter la position des partis francophones

© Belga

Après avoir été la cible des critiques de plusieurs personnalités réformatrices au cours du Bureau du MR lundi, le président du FDF a souligné mercredi, tant sur les ondes de la radio Bel RTL que dans les colonnes du quotidien La Libre Belgique, que les propos qui lui sont reprochés n'étaient pas différents du point de vue récemment exprimé par le président Didier Reynders ou Louis Michel, selon lesquels les francophones ne s'étaient pas montrés très vaillants à la table des négociations.

S'il dit ne pouvoir admettre ni comprendre ce qui s'est passé au Bureau du MR, il confirme toutefois sa confiance en Didier Reynders.

Pour le reste, M. Maingain dit n'avoir fait que rappeler la position francophone, à laquelle ont souscrit tant Philippe Moureaux pour le PS, Joëlle Milquet pour le cdH et Christos Doulkeridis pour Ecolo en mars 2007: remettre en cause BHV entraîne l'élargissement de Bruxelles.

Il estime en outre que si la cote de popularité de MM. Di Rupo et De Wever est en hausse, cela repose sur un trompe l'oeil car ils ne disent pas ce qui se trouve sur la table de négociations. Quant aux scénarios séparatistes évoqués par le PS, M. Maingain estime que si l'on ne peut écarter toutes les hypothèses, "ceux qui tentent de faire peur avec cette idée ne font que renforcer les séparatistes au nord du pays". Pour lui, il s'agit d'un exercice de musculation pour mieux tenter de cacher leurs faiblesses.

Par ailleurs, le président du FDF a précisé à Bel RTL qu'il va déposer une proposition de loi sur la consultation de sites pédo pornographiques, inspirée de la loi française.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires