Mai 1936, la tornade Degrelle

24/05/16 à 07:48 - Mise à jour à 07:47

Source: Le Vif/l'express

Avant le facho collabo, il y a eu le zigoto démago. Le Degrelle qui a charmé, amusé, fait rêver des dizaines de milliers d'électeurs belges le 24 mai 1936. Quatre-vingts ans plus tard, retour sur un dimanche noir et le triomphe d'un imposteur.

"Suffisant mais insuffisant." Ce jour-là, le flair de Léopold III ne le trompe pas. Cinquante minutes de colloque singulier lui ont suffi pour jauger le personnage. Le roi, relate l'historien et spécialiste de l'entre-deux-guerres Jean Vanwelkenhuyzen, "a droit à un meeting en privé. Un torrent de paroles, une trombe de mots s'abat sur lui. Il découvre un phénomène: un jeune débordant de vitalité et d'allégresse, agitateur, hâbleur, bluffeur. Une tornade inépuisable. Un monument d'assurance."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires