Magnette: vers une économie wallonne "plus rieuse"

11/12/14 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Belga

Le budget 2015 de la Wallonie est un exercice de transition qui parie sur le long terme pour une économie wallonne "plus rieuse" qu'aujourd'hui, a affirmé dans la nuit de mercredi à jeudi le ministre-président wallon Paul Magnette, au cours des débats budgétaires.

Magnette: vers une économie wallonne "plus rieuse"

© BELGA

Ce budget de transition est celui d'un gouvernement dans sa première année de législature qui doit honorer les engagements de l'exécutif précédent et lancer les grandes lignes des politiques à venir, a-t-il rappelé à l'adresse de l'opposition qui l'accusait d'un manque de vision claire.

"Il y a tant à faire, à remettre à plat, à rationaliser, qu'il faut avancer par étapes", a-t-il expliqué, lors de sa première prise de parole vers minuit et demie, dans ces débats entamés en matinée.

"On ne peut pas d'emblée donner tout le détail de chaque politique", a-t-il ajouté, soulignant que son équipe ne pouvait refléter dans le budget qu'une partie du travail de réforme initié dans chaque département.

C'est le cas de la réforme des APE (aides à la promotion de l'emploi) qui reste partielle sur 2015, car sa sensibilité nécessite des consultations du secteur avant sa véritable mise en oeuvre en 2016, a illustré M. Magnette.

"C'est un budget sans taxe et sans casse", a-t-il résumé. Certes, la réduction de la déductibilité des titres-services entraîne "une petite perte pour certaines familles", mais les 20% d'efforts qui touchent les ménages sont réalisés "avec discernement", en veillant à préserver "les plus fragiles et les plus faibles", selon lui.

Et le chef de l'exécutif wallon d'insister sur le long terme, "pour une économie wallonne plus rieuse qu'aujourd'hui". C'est le cas de la préservation des co-financements européens et du Plan Marshall 4.0, dont le gouvernement a présenté la semaine dernière le projet et à propos duquel il entame dès jeudi matin la concertation avec les partenaires sociaux.

Le parlement wallon a entamé peu avant 1h30 l'examen des articles avant le vote.

En savoir plus sur:

Nos partenaires