Magnette "ravi" si le Fédéral fait une ouverture pour revoir le tax-shift

19/05/16 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Belga

(Belga) Le ministre-président wallon Paul Magnette s'est dit jeudi "ravi" de la proposition lancée la veille par le président du MR Olivier Chastel d'avancer en comité de concertation sur plusieurs dossiers majeurs pour la Belgique, ajoutant qu'"il n'est pas trop tard pour revoir le tax-shift".

"Quand j'ai demandé de discuter en comité de concertation des mesures du tax-shift (la réforme fiscale fédérale, ndlr) au moment où nous réformions en même temps nos aides à l'emploi, il m'a été répondu qu'il y aurait deux, trois consultations, mais que chacun ferait son travail dans ses compétences ; ça a donc été un refus pur et net". Le chef du gouvernement wallon déplore cette attitude, alors que quelques années plus tôt, le Premier ministre de l'époque Yves Leterme (CD&V) avait invité les Régions à se concerter pour prendre des mesures contracycliques dans un Pacte interfédéral emploi, par la suite salué par l'OCDE. "Si aujourd'hui il y a une ouverture, j'en suis ravi, nous avons toujours plaidé pour la concertation", a affirmé M. Magnette (PS), interrogé en marge d'une conférence de presse du gouvernement. "Il n'est pas trop tard pour revoir le tax-shift, avec plus de cohérence par rapport aux mesures des Régions. Il peut être fait avec des bonus à l'emploi sans que ça ne coûte 250 millions d'euros à la Région". Le président des réformateurs, intervenant mardi alors que le Premier ministre Charles Michel (MR) avait été appelé à assumer davantage de leadership, avait invité les différents gouvernements du pays à mettre à profit les réunions du comité de concertation pour avancer sur des dossiers "majeurs" pour la Belgique tels que la sécurité, le socio-économique, l'énergie ou la mobilité. (Belga)

Nos partenaires