Magnette ou Milquet ? - Le député Maroy (MR) se sent pris en otage et choisit la commission Culture

19/03/16 à 18:36 - Mise à jour à 18:36

Source: Belga

(Belga) Le député Olivier Maroy (MR), l'un des neuf députés wallons à devoir choisir entre exercer sa mission de contrôle gouvernemental de la ministre Joëlle Milquet jeudi matin en commission Culture et Enfance du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à Bruxelles, ou assister à l'intervention du ministre-président Paul Magnette à la même heure en plénière du parlement wallon à Namur, se sent "en position d'otage", mais optera pour la commission Culture.

Magnette ou Milquet ? - Le député Maroy (MR) se sent pris en otage et choisit la commission Culture

Magnette ou Milquet ? - Le député Maroy (MR) se sent pris en otage et choisit la commission Culture © BELGA

"Je comprends bien que le parlement wallon doive se réunir plus souvent, en raison des nouvelles compétences issues de la 6e réforme de l'Etat, on peut aménager l'agenda, mais là j'ai le sentiment d'un coup de force", a-t-il déclaré à Belga. Le député n'ignore pas que l'agenda a été discuté en Bureau, "mais le sentiment que cela donne, c'est que l'on dit (côté wallon, ndlr) 'si l'on négocie, c'est à nos conditions'", a-t-il déclaré, rappelant qu'une réunion récente des dirigeants des deux assemblées avait été assez tendue. A l'issue de cette réunion, le président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Philippe Courard (PS) avait déclaré à Belga être ouvert à des accommodements d'agenda, mais refuser que son assemblée devienne un "parlement-croupion". L'ancien journaliste de la RTBF, qui voit dans la culture "un vrai enjeu", optera pour la commission Milquet. "Il ne faudrait pas considérer ce choix comme une manière de tourner le dos au professeur Magnette et à ses talents oratoires. J'espère une solution rapide (à ces problèmes d'agenda)". (Belga)

Nos partenaires