Magnette : "on pensait que De Wever avait touché le fond, mais il creuse encore"

04/02/13 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Source: Le Vif

On pensait que le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers Bart De Wever "avait touché le fond intellectuellement, mais manifestement il creuse encore", a affirmé lundi matin le président du PS Paul Magnette interrogé par la Première (RTBF) sur les propos de Bart de Wever concernant la tenue vestimentaire des fonctionnaires homosexuels.

Magnette : "on pensait que De Wever avait touché le fond, mais il creuse encore"

© Image Globe

Le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever (N-VA) avait estimé samedi que les fonctionnaires travaillant au guichet, à la Ville d'Anvers, ne peuvent pas porter de T-Shirt par lequel ils affichent clairement qu'ils sont homosexuels.

Il faut pas le laisser dire mais il faut cesser de réagir sur le même registre, a dit le président du PS lundi, interrogé sur la proximité ou non entre le discours de Bert De Wever et celui des années '30.

Pour lui, la N-VA dit ne pas parler des années trente mais "elle joue avec les limites", en recourant à "un langage de bistrot pour entretenir un public interlope. Il faut pouvoir dénoncer ce que dit Bart De Wever et en même temps ne pas tomber dans le degré zéro de la politique qu'il essaie de défendre".

"Il y a une différence entre une conviction et une orientation sexuelle"

Ce matin, un journaliste de Bel RTL a profité de la présence de la ministre de la Justice (Open VLD) qui est aussi anversoise, pour lui demander ce qu'elle pensait des propos de Bart De Wever. "Nous avons dit dans un communiqué de presse qu'il y a une différence entre une conviction et une orientation sexuelle. Une conviction on peut la choisir, pas une orientation sexuelle", a-t-elle affirmé. "Je trouve qu'il y a d'autres priorités", a conclu la ministre.

Nos partenaires