Magnette en appelle à la fierté collective et au patriotisme économique

19/09/15 à 19:05 - Mise à jour à 19:05

Source: Belga

Le ministre-président wallon Paul Magnette a tenu un discours identitaire fort, samedi lors des cérémonies officielles des Fêtes de Wallonie, appelant les citoyens à la "fierté collective" et les investisseurs au "patriotisme économique" pour accompagner le redressement économique, à l'encontre d'un "discours public de lamentation".

Magnette en appelle à la fierté collective et au patriotisme économique

© BELGA

"La Wallonie, dont nous fêtons les trente-cinq années d'existence officielle, appartient incontestablement au groupe de ces nations jeunes qui savent que la fierté collective qu'elles peuvent générer tient certes à leur histoire, mais plus encore au destin collectif qu'elles sont en train de forger", a affirmé M. Magnette devant un parterre de personnalités réunies au théâtre de Namur.

Le chef de l'exécutif wallon a cité plusieurs indices économiques qui selon lui traduisent "un nouvel enthousiasme", en termes de croissance économique, d'emploi, d'investissements, de dialogue constructif entre universités et entreprises, syndicats et entrepreneurs, majorité et opposition politique, etc.

"Mais le paradoxe, c'est que les Wallons, eux, tardent à mesurer la révolution tranquille qui est en train de s'accomplir. Le discours public dominant reste encore trop souvent dans le registre de la lamentation, la morosité ou le défaitisme", selon M. Magnette.

Il en appelle à se montrer "fiers de notre petite patrie, sans chauvinisme".

A ses yeux, cette fierté régionale doit se doubler d'un patriotisme économique. "Nos banques ont la responsabilité de soutenir davantage les projets de création et d'extension des activités économiques de notre Région". Il en appelle aussi à un partenariat avec les grandes familles d'investisseurs. "La Flandre n'aurait pas atteint la prospérité qu'elle connaît aujourd'hui si ses familles les plus fortunées n'avaient pas, par engagement envers leur communauté, massivement investi en elle. Un mouvement semblable se développe aujourd'hui en Wallonie, mais il est encore timide et nous devons l'encourager".

En savoir plus sur:

Nos partenaires