Maggie De Block très inquiète pour l'accueil des sans-abris à Bruxelles cet hiver

13/11/13 à 18:02 - Mise à jour à 18:02

Source: Le Vif

La secrétaire d'Etat à l'Intégration sociale Maggie De Block (Open Vld) a écrit aux ministres bruxelloises Brigitte Grouwels (CD&V) et Evelyne Huytebroeck (Ecolo) pour leur faire part de son inquiétude alors que les discussions avec le Samusocial concernant l'organisation de l'accueil hivernal des sans-abris ne sont pas encore terminées, a-t-elle indiqué mercredi en commission Santé publique de la Chambre.

Maggie De Block  très inquiète pour l'accueil des sans-abris à Bruxelles cet hiver

© Image Globe

La secrétaire d'Etat était interrogée par trois députés flamands concernant la gestion du Samusocial et la rémunération de sa dirigeante, Pascale Peraita, placée récemment sous le feu des critiques en raison d'un salaire estimé à 192.000 euros bruts et de l'appartement que le CPAS de Bruxelles lui loue à un prix légèrement inférieur aux prix du marché.

Le Service public fédéral de programmation (SPP) Intégration sociale alloue un budget au Samusocial depuis 2011 "pour des missions spécifiques qui doivent être réalisées dans une période déterminée": 50.000 euros vont ainsi chaque année à la mise sur pied d'une équipe mobile d'aide aux sans-abris. Quelque 479.000 euros ont également été consacrés durant l'hiver 2011-2012 à l'organisation un abri de nuit à Bruxelles. Ce montant a été porté à 1.008.000 l'hiver suivant et devrait être équivalent cette année, a précisé Mme De Block. Le subside de 50.000 euros est également octroyé aux autres grandes villes du pays.

Mais cette année, les discussions pour organiser l'accueil de nuit ne sont pas encore terminées et ne devraient pas l'être avant la fin du mois. En outre, un nombre important de places sont actuellement occupées par des personnes ayant été évacuées de l'ancien couvent du Gesù. La secrétaire d'Etat a donc envoyé un courrier "très inquiet" aux deux ministres bruxelloises Brigitte Grouwels et Evelyne Huytebroeck pour leur demander des explications.

Le député Groen Wouter De Vriendt a quant à lui réclamé, au nom d'Ecolo-Groen, un audit en profondeur du Samusocial et a souhaité que le financement de l'ASBL soit conditionné à une gestion équitable et saine.

La secrétaire d'Etat a indiqué n'avoir pas encore reçu le rapport de l'Inspection régionale des finances concernant le fonctionnement du Samusocial.

Nos partenaires