" Maggie De Block est-elle toujours médecin agréé ? "

30/01/14 à 15:04 - Mise à jour à 15:04

Source: Le Vif

Non, Maggie De Block, secrétaire d'Etat (Open VLD) à la pauvreté et à l'asile, ne se retrouve pas au centre d'une polémique portant sur son statut de médecin. Mais, l'ABSyM, l'Association Belge des Syndicats Médicaux, a exploité l'image de la désormais populaire secrétaire d'Etat, médecin à la base, pour faire entendre sa voix et poser la question suivante : "Maggie De Block est-elle toujours reconnue en tant que médecin agréé ?" Du côté de l'ABSyM comme l'indique Roland Lemye, son président: "Nous désirons interpeller le monde politique quant aux 6.000 médecins belges qui risquent de perdre leur agrément INAMI."

" Maggie De Block est-elle toujours médecin agréé ? "

© Belga

Qui sont-ils ? "Il s'agit de généralistes dont l'activité professionnelle est spécifique, tels les médecins qui travaillent au sein de services d'urgence, dans des centres de toxicomanie, ou de planning familial, ceux qui oeuvrent en milieu psychiatrique, ou encore aux soins palliatifs". Bref, il s'agit là de généralistes qui ont stoppé la médecine familiale.

Depuis 2010, un arrêté ministériel fixe les quatre conditions inhérentes à l'obtention de l'agrément : Totaliser au moins 500 contacts-patients par an, prendre part au rôle de gardes, tenir à jour des dossiers médicaux globaux des patients et suivre des formations continues. "Les médecins, aux activités spécifiques, ne peuvent rencontrer ces quatre conditions. S'ils veulent conserver leur agrément, ils ont une échéance de 5 ans pour régulariser leur situation."

Une fois l'agrément perdu, "le thérapeute a un accès très limité à la médecine générale. Comparés aux généralistes agréés, ses honoraires sont réduits de moitié, car il ne sait plus assurer à ses patients le remboursement auprès de la Mutuelle de ses prestations telles que: poser des points de suture, faire des électrocardiogrammes, ce qui est ennuyeux quand on oeuvre dans un service d'urgence; effectuer des frottis du col de l'utérus soit un frein considérable quand on travaille au sein d'un planning familial. Le médecin devra se limiter à l'écoute du patient, à l'utilisation d'un stéthoscope, ou encore observer le fond de gorge du malade et attester une ordonnance."

L'ABSyM plaide pour un statut spécifique destiné à ces médecins. "Nous espérons ne pas devoir attendre que la secrétaire d'Etat et consoeur Maggie De Block perde son agrément, pour que le politique prenne cette problématique en considération. D'autant plus qu'elle a affirmé auprès de la presse flamande qu'elle aimerait pratiquer à nouveau la médecine, après sa carrière politique." Du côté de la secrétaire d'Etat, comme nous l'a certifié sa porte-parole : "Madame De Block n'a pas été consultée par l'ABSyM. Elle estime que l'on a abusé de son nom. Pour le reste, elle ne désire faire aucun commentaire."

Antonio Calarco

En savoir plus sur:

Nos partenaires