Madrane ne veut pas laisser tomber l'école des jeunes du White Star

17/05/16 à 18:28 - Mise à jour à 18:28

Source: Belga

(Belga) Le ministre en charge des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles, Rachid Madrane (PS), n'a pas l'intention de laisser mourir l'école des jeunes du club de football du White Star si ce dernier, privé de D1, devait disparaître.

Madrane ne veut pas laisser tomber l'école des jeunes du White Star

Madrane ne veut pas laisser tomber l'école des jeunes du White Star © BELGA

"Il est totalement exclu pour moi que 650 jeunes Bruxellois, Molenbeekois, perdent du jour au lendemain leur école des jeunes. Je suis extrêmement attentif à cette situation", a indiqué mardi le ministre interrogé en commission du Parlement par le député indépendant André-Pierre Puget. Champion de D2 cette saison, le club bruxellois du White Star s'est vu refuser l'accès à la D1 en raison d'une santé financière jugée insuffisamment solide. Son entraîneur et manager John Bico a évoqué la possibilité d'abandonner le club si celui-ci n'était pas promu, faisant par ricochet peser une menace sur son école de jeunes. M. Madrane a ajouté mardi être en contact sur ce sujet avec les autorités de Molenbeek ainsi que la ministre des Sports de la Cocof. "Il n'y a aucune fatalité à la fermeture du club, et donc de l'école. Les éventuels recours judiciaires peuvent encore modifier la situation du club. Et même si ce n'était pas le cas, le club et son école des jeunes peuvent très bien vivre en D1 amateur. Par contre, si le pire devait se produire, et que le White Star jetait l'éponge, il serait de notre devoir à tous, responsables politiques, de faire le nécessaire pour que l'école des jeunes vive. Nous nous préparons à cela, en espérant bien entendu que cela ne se produise pas", a conclu M. Madrane. (Belga)

Nos partenaires