Madison: aucun élément de harcèlement ne ressort pour l'instant du dossier

25/02/16 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Belga

(Belga) Aucun élément de harcèlement ne ressort pour l'instant du dossier ouvert à la suite du suicide de l'adolescente Madison Wintgens, début février à Herstal, a affirmé jeudi le parquet de Liège. Celui-ci va également se saisir de la divulgation en ligne, par le collectif de hackers Down-Sec Belgium, des noms de mineurs que les pirates accusent d'avoir harcelé l'adolescente.

L'enquête liée au suicide est toujours en cours, mais des investigations et auditions menées jusqu'à présent, aucun élément de harcèlement ne ressort du dossier. Jeudi matin, les hackers de Down-Sec Belgium ont publié en ligne les noms et coordonnées de plusieurs mineurs d'âge qu'ils accusent d'avoir harcelé l'adolescente. Ils avaient depuis quelques temps menacé de publier des noms si l'enquête sur le suicide de l'adolescente n'avançait pas suffisamment à leurs yeux et s'étaient pour les mêmes raisons attaqués à plusieurs sites d'autorités fédérales et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Un dossier va être ouvert en parallèle, précise le parquet. S'il devait arriver quelque chose aux personnes dont les noms ont été publiés, les pirates informatiques pourraient être considérés comme complices, voire co-auteurs. Il a donc été demandé aux zones de police concernées d'orienter leurs patrouilles à proximité des domiciles de ces personnes. (Belga)

Nos partenaires