Macron souhaite éviter "les ruptures" entre l'UE et la Turquie

07/09/17 à 11:00 - Mise à jour à 11:03

Source: Belga

(Belga) Il faut "éviter les ruptures" entre l'Union européenne et la Turquie, "partenaire essentiel" dans de nombreuses crises, soutient jeudi le président français Emmanuel Macron dans une interview au quotidien grec Kathimerini.

M. Macron tient ces propos alors qu'il entame une visite officielle de deux jours en Grèce, et quelques jours après un net durcissement de ton de la chancelière allemande Angela Merkel vis-à-vis d'Ankara. "La Turquie s'est objectivement éloignée de l'Union européenne ces derniers mois, avec des dérives préoccupantes qui ne peuvent pas rester sans conséquence, sur le projet concernant l'union douanière par exemple", estime M. Macron. "Mais je souhaite éviter les ruptures car c'est un partenaire essentiel dans de nombreuses crises que nous affrontons ensemble (...) le défi migratoire ou à la menace terroriste notamment, et je m'y emploie par des contacts très réguliers avec le président Erdogan", ajoute-t-il. Le président Erdogan mène, depuis le coup d'État manqué de juillet 2016, une vigoureuse politique de répression de ses opposants, marquée par l'arrestation et le licenciement de milliers de personnes. Le week-end dernier, Mme Merkel a annoncé vouloir discuter d'un arrêt des négociations d'adhésion de la Turquie avec l'UE. "Il est clair que la Turquie ne doit pas devenir un membre de l'Union européenne", a ainsi déclaré Mme Merkel lors d'un débat télévisé dimanche en vue des élections législatives allemandes du 24 septembre, ajoutant vouloir "discuter avec (ses) collègues" de l'UE "pour voir si nous pouvons parvenir à une position commune sur ce point et si nous pouvons mettre fin aux négociations d'adhésion". L'UE et la Turquie ont conclu l'année dernière un accord qui a permis de réduire considérablement l'arrivée sur les côtes grecques de réfugiés en provenance de Syrie et d'Irak notamment. Ankara met régulièrement cet accord dans la balance quand surgissent des tensions avec Bruxelles ou sur la question des droits de l'Homme en Turquie. M. Macron doit s'entretenir jeudi après-midi avec le président grec Prokopis Pavlopoulos et le Premier ministre Alexis Tsipras, avant un discours en plein air face à l'Acropole sur la refondation de l'UE. (Belga)

Nos partenaires