Macédoine: l'opposition boycotte les élections, "faussées, injustes et anti-démocratiques"

07/04/16 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Belga

(Belga) Le principal parti d'opposition de Macédoine, le SDSM, boycottera le "simulacre" des législatives du 5 juin, destinées à mettre un terme à deux ans de crise politique, a annoncé son chef, Zoran Zaev, lors d'une conférence de presse donnée dans la nuit de mercredi à jeudi à l'occasion de la dissolution du Parlement, préalable à l'organisation du scrutin.

Macédoine: l'opposition boycotte les élections, "faussées, injustes et anti-démocratiques"

Macédoine: l'opposition boycotte les élections, "faussées, injustes et anti-démocratiques" © BELGA

"Des élections sans liberté, sous pression, sans réforme des médias, sans nettoyage de listes électorales truquées, sont faussées, injustes et anti-démocratiques", a ajouté le responsable de ce parti engagé dans un bras de fer avec le parti au pouvoir, le VRMO-DPMNE (droite conservatrice) de l'ex-Premier ministre Nikola Gruevski, aux affaires depuis 2006. En avril 2014, après une série de défaites électorales, le SDSM avait crié à la fraude après un nouveau revers aux législatives. Taxé d'espionnage par le pouvoir, il avait accusé Nikola Gruevski d'avoir mis en place un vaste système d'écoutes des conversations téléphoniques de milliers de personnes, politiques, journalistes, chefs religieux. En juillet, un accord avait finalement été arraché par l'Union européenne entre partis macédoniens, notamment le VRMO-DPMNE et le SDSM. Il prévoyait de nouvelles élections anticipées, initialement prévues en avril puis reportées au 5 juin, la démission de Gruevski, intervenue en janvier, la mise en place d'un gouvernement de transition comprenant des ministres du SDSM, et la dissolution du Parlement. Mais aux yeux du SDSM, les problèmes demeurent: corruption, presse sous contrôle, listes électorales truquées, atteintes aux libertés. (Belga)

Nos partenaires