"Ma philosophie est d'agir au maximum partout où c'est possible"

19/08/15 à 17:19 - Mise à jour à 17:19

Source: Belga

Réagissant aux actions musclées des agriculteurs à Liège Airport mardi soir et sur les axes routiers de la province du Luxembourg mercredi, le ministre fédéral de l'Agriculture Willy Borsus compte "agir au maximum partout où c'est possible".

"Ma philosophie est d'agir au maximum partout où c'est possible"

Willy Borsus, à la Foire de Libramont. © BELGA

"Pour le secteur du porc ou du lait, il faut une réponse à la mesure de cette crise exceptionnelle", a déclaré à Belga le ministre qui compte oeuvrer au niveau tant domestique qu'européen. "On se rend compte que notre modèle tel qu'il existe aujourd'hui montre ses limites et je refuse que cela se traduise par un écrasement de l'agriculture et par la perte massive d'emplois", a réagi mercredi Willy Borsus, peu après la fin des barrages filtrants érigés par les producteurs de lait sur la E411 et la N4 en province du Luxembourg.

Il atteste d'une "situation délicate" avec une crise qui "touche le porc, le lait, et pourrait s'élargir à la viande bovine".

A ce titre, la réunion de concertation avec les maillons de la chaîne, le secteur bancaire et les autorités régionales programmée le mercredi 26 août sera capitale pour "voir comment rapidement mieux valoriser le lait et le porc au départ de notre marché intérieur belge".

Selon le ministre, il sera question d'évaluer "comment le monde bancaire peut répondre de manière concrète aux difficultés de trésorerie ou au rééchelonnement d'emprunt" pour les agriculteurs. Il évoque aussi la possibilité de "diminuer un certain nombre de coûts pour les fermiers", notamment au niveau des contributions au fond sanitaire.

M. Borsus affirme en outre préparer, avec les entités fédérées, "une position très forte" pour le conseil extraordinaire des ministres européens de l'Agriculture le 7 septembre. La Belgique souhaiterait un relèvement du prix du lait déclenchant l'intervention de la Commission européenne sur le marché, ainsi qu'un nouveau mécanisme de filet de sécurité. "On doit être offensif et ambitieux dans nos demandes au niveau européen, et la Belgique le sera indubitablement."

En savoir plus sur:

Nos partenaires