M. Vandeput en route pour la réunion de la coalition anti-EI de Washington

19/07/16 à 09:59 - Mise à jour à 09:59

Source: Belga

(Belga) Le ministre de la Défense, Steven Vandeput, s'est envolé mardi matin à destination de Washington, où il représentera la Belgique à une réunion des pays membres de la coalition anti-Etat islamique (EI) dirigée par les Etats-Unis, a-t-on appris dans son entourage.

M. Vandeput en route pour la réunion de la coalition anti-EI de Washington

M. Vandeput en route pour la réunion de la coalition anti-EI de Washington © BELGA

La capitale américaine accueille mercredi et jeudi une conférence des donateurs pour l'Irak, également consacrée à la lutte contre l'EI (alias Daech, selon son acronyme arabe). Elle doit rassembler une trentaine de ministres des Affaires étrangères et de la Défense, dont M. Vandeput et son homologue français, Jean-Yves Le Drian. La première journée est principalement réservée aux opérations militaires contre Daech, auxquelles participent une trentaine de pays, a-t-on expliqué de source diplomatique. La Belgique est engagée à deux titres: en affectant six chasseurs-bombardiers qui mènent depuis le 1er juillet au départ de la Jordanie des attaques contre des objectifs terrestres des djihadistes en Irak, avec une extension désormais possible à la Syrie voisine, et en participant à la formation des troupes irakiennes dans un cadre multinational dans un endroit sécurisé, l'aéroport de Bagdad. M. Le Drian a affirmé mardi que la coalition doit "pousser jusqu'au bout l'offensive qui est en cours en Irak et en Syrie" en concentrant ses frappes sur les "épicentres" de l'EI à Mossoul et Raqa, à partir desquels "s'organisent les commandos terroristes" du groupe. "Taper à Mossoul, taper en Irak, c'est aussi assurer notre sécurité en France, voire globalement en Europe", a ajouté le ministre français. M. Vandeput n'assistera pour sa part qu'à la première journée de la réunion de Washington, pour revenir dans la nuit et assister jeudi aux festivités de la Fête nationale. Jeudi, ce sera le ministre d'Etat Armand De Decker qui remplacera à Washington le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, retenu à Bruxelles pour la même raison. (Belga)

Nos partenaires