M. Bourgeois déplore que les chaînes flamandes aient occulté des incidents à Molenbeek

21/03/16 à 21:05 - Mise à jour à 21:05

Source: Belga

(Belga) Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a regretté lundi que les chaînes de télévision flamandes n'aient pas diffusé les images de jeunes bombardant les policiers de pierres et de bouteilles lors de l'arrestation vendredi dernier du suspect clé dans les attentats de Paris, Salah Abdeslam, à Molenbeek-Saint-Jean.

M. Bourgeois déplore que les chaînes flamandes aient occulté des incidents à Molenbeek

M. Bourgeois déplore que les chaînes flamandes aient occulté des incidents à Molenbeek © BELGA

"C'est pour moi une image très effrayante que celle de quelque 200 jeunes d'origine allochtone se rassemblant spontanément après l'arrestation de Salah Abdeslam pour canarder notre police avec des pierres et des bouteilles", a-t-il affirmé lors d'une intervention devant la "Vereniging voor internationale relaties" (VIRA, Association pour les relations internationales). "Cela montre qu'une société séparée est en train d'éclore sous nos yeux, une société qui ne partage pas nos valeurs pluralistes, où chacun à des droits égaux", a ajouté M. Bourgeois. Le ministre-président flamand a jugé que la solution était à trouver dans la manière d'accueillir les nouveaux arrivants. "Dès le premier jour, nous devons tracer des lignes" et insister sur le respect des droits mais aussi des obligations, a poursuivi M. Bourgeois. La VRT, qui s'est sentie attaquée par ces propos, a démenti toute volonté de passer sous silence les événements survenus vendredi à Molenbeek. La chaîne publique flamande a expliqué que sa couverture de l'actualité s'était concentrée sur l'arrestation de Salah Abdeslam. (Belga)

Nos partenaires