Lycéennes enlevées : envoi d'une équipe de reconnaissance belge au Nigeria

11/05/14 à 09:36 - Mise à jour à 09:36

Source: Le Vif

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et la ministre de la Santé Laurette Onkelinx ont décidé d'envoyer ce dimanche une équipe restreinte des Affaires étrangères et de la Santé publique au Nigeria pour une mission exploratoire dans le cadre de l'enlèvement des 223 lycéennes nigérianes, annoncent dimanche dans un communiqué les Affaires étrangères.

Lycéennes enlevées : envoi d'une équipe de reconnaissance belge au Nigeria

© Image Globe

Des contacts bilatéraux ont eu lieu entre les autorités belges et nigérianes dans le cadre de l'enlèvement des jeunes filles au Nigeria.
"L'équipe (restreinte belge des Affaires étrangères et de la Santé publique) bénéficie du plein soutien des autorités du Nigeria. Sa mission durera de 3 à 4 jours et explorera l'utilité du déploiement éventuel d'une unité de soutien médico-psychologique pour les familles des jeunes filles enlevées par Boko Haram ainsi que pour les jeunes filles elles-mêmes, une fois libérées", expliquent les Affaires étrangères.

Sur base des résultats de cette mission de reconnaissance, la Belgique prendra la décision d'envoyer sa propre mission ou de proposer ou soutenir une initiative européenne.

Le groupe islamiste armé Boko Haram a revendiqué le 5 mai dans une vidéo l'enlèvement de plus de 200 lycéennes mi-avril dans le nord-est du Nigeria, promettant de les traiter en "esclaves", de les "vendre" et de les "marier" de force. Il évoquait dans cette vidéo les 276 lycéennes enlevées le 14 avril dans leur établissement scolaire de Chibok (nord-est), dans l'Etat de Borno, dont 223 sont toujours en captivité, 53 ayant réussi à s'enfuir, selon la police.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné fermement vendredi cet enlèvement.

Nos partenaires