Lutte contre le terrorisme - Moureaux: On ne viendra pas à bout du radicalisme en n'agissant que sur un curseur

19/02/16 à 13:14 - Mise à jour à 13:14

Source: Belga

(Belga) Le problème du radicalisme violent est très complexe et on est loin d'en être venu à bout. Ses différentes facettes relèvent de tous les niveaux de pouvoir qui devraient travailler ensemble, mais ce n'est pas le cas, a affirmé vendredi l'ex-bourgmestre de Molenbeek, Philippe Moureaux, à l'occasion de la présentation, à la Foire du Livre, de son ouvrage "La vérité sur Molenbeek".

Lutte contre le terrorisme - Moureaux: On ne viendra pas à bout du radicalisme en n'agissant que sur un curseur

Lutte contre le terrorisme - Moureaux: On ne viendra pas à bout du radicalisme en n'agissant que sur un curseur © BELGA

Le livre de quelque 170 pages contient dans sa première partie des considérations et du ressenti personnel essentiellement à travers les pages d'un carnet de notes intime prises durant les heures et les jours d'émotion forte qui ont suivi les attentats sanglants de Paris et la déferlante médiatique emportée elle aussi, dans un premier temps par ce mouvement émotionnel. Dans son volet plus autobiographique, il vise aussi à démonter point par point un certain nombre d'arguments véhiculés, selon l'auteur, par un certain nombre d'adversaires politiques, au sujet d'un comportement trop communautariste dans son chef. Celui-ci y dresse l'inventaire d'un certain nombre d'actes posés, entre autres contre le port du voile intégral, contre les établissements de sa commune où se pratiquait le trafic de drogue, où à l'égard des mosquées dont il voyait les responsables pour mieux comprendre ce qui se passait au sein de la population immigrée de la commune. Mais il contient aussi plusieurs éléments d'analyse de l'émergence d'un groupe de jeunes radicalisés dans la commune dont il a été le bourgmestre jusqu'en 2012. Vendredi, Philippe Moureaux s'est présenté à la presse sans trop de fard par rapport à lui-même, se reconnaissant un comportement parfois "colérique, voire violent, mais jamais rancunier", plutôt "paternaliste", "à la fois autoritaire et empathique", animé à la fois par des poussées d'orgueil et de grande modestie". (Belga)

Nos partenaires