Lutte contre la radicalisation - Les deux concepteurs du projet bruxellois de capsules vidéo se retirent également

18/01/16 à 00:49 - Mise à jour à 00:49

Source: Belga

(Belga) Michaël Privot et Rachid Benzine, les deux islamologues qui avaient imaginé avec l'acteur Ismaël Saidi des vidéos de contextualisation du Coran visant à lutter contre son instrumentalisation, ont annoncé qu'ils renonçaient à mettre en oeuvre le projet. Dans une lettre ouverte adressée au ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, les deux chercheurs ont expliqué qu'ils souhaitent éviter de devenir "prisonniers" des luttes communautaires conjoncturelles.

Lutte contre la radicalisation - Les deux concepteurs du projet bruxellois de capsules vidéo se retirent également

Lutte contre la radicalisation - Les deux concepteurs du projet bruxellois de capsules vidéo se retirent également © BELGA

Le comédien et metteur en scène Ismaël Saidi avait annoncé le 8 janvier se retirer du projet en raison des "attaques ad hominem, suspicions, menaces" dont il a fait l'objet depuis l'annonce de son lancement. "Après mûre réflexion, nous avons pris, également, la décision de décliner toute proposition future de financement de la part de la Région pour cet ensemble de projets, étant donné les incompréhensions et les attaques dont ils ont fait l'objet", expliquent Michaël Privot et Rachid Benzine dans leur missive. Les deux islamologues remercient le gouvernement bruxellois pour le soutien et la confiance qu'il leur a témoignés, mais estiment ne pas pouvoir mener ce projet à bien dans les conditions actuelles. "Aujourd'hui, nos projets sont réduits, bien malgré nous, à un enjeu politique et des luttes communautaires conjoncturelles dont nous ne souhaitons pas être prisonniers", font-ils valoir. Le ministre-président Vervoort a indiqué dimanche soir regretter cette décision. Il entend néanmoins poursuivre le combat contre la radicalisation des jeunes Bruxellois. "Nous devons donc prendre la décision - que je respecte - de Messieurs Privot et Benzine comme une occasion d'aller plus loin encore dans nos projets de lutte contre la radicalisation violente et la polarisation. Mon Gouvernement continuera à développer son dispositif et maintiendra le cap qu'il s'est fixé", fait savoir M. Vervoort dans un communiqué de presse. (Belga)

Nos partenaires