Lutgen justifie à nouveau le refus du cdH de s'allier à la N-VA

07/09/14 à 12:50 - Mise à jour à 12:50

Le président du cdH, Benoît Lutgen, a une nouvelle fois justifié dimanche son refus d'entamer des négociations au niveau fédéral avec les nationalistes flamands de la N-VA, contrairement au MR engagé dans des pourparlers en vue de former une possible coalition suédoise.

Lutgen justifie à nouveau le refus du cdH de s'allier à la N-VA

Benoît Lutgen, président du CDH et bourgmestre de Bastogne. © IMAGEGLOBE

"Refuser de s'allier à des nationalistes, c'est notre pacte de confiance avec les Belges", a-t-il affirmé lors de la "journée des familles" organisée par le parti humaniste au domaine de Wégimont à Soumagne, en province de Liège.

"La parole donnée, ne pas aller au pouvoir à n'importe quel prix. Oui, votre cdH a osé cette révolution", a ajouté M. Lutgen devant quelque 850 militants et mandataires.

Il a au passage égratigné le MR en rappelant que durant la campagne électorale qui a précédé les scrutins du 25 mai dernier, tous les partis francophones s'étaient engagés "la main sur le coeur, devant les électeurs", à ne jamais s'associer avec la N-VA.

"Mais à l'évidence, un 'Jamais' n'est pas l'autre. Force est de constater que la main sur le coeur, parfois, n'est pas la main qui mène les négociations", a souligné le président du cdH.

Il a par ailleurs défendu la "marque humaniste" dans le programme des gouvernements régionaux et communautaire auxquels le cdH participe, principalement avec le PS. Ces gouvernements "sont aujourd'hui en ordre de marche et au travail".

"Ils fondent leur action sur un projet, solide et ambitieux. La marque humaniste y est omniprésente", a dit M. Lutgen, en citant les exigences du cdH en matière d'éducation, d'emploi, de développement des entreprises, d'environnement.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires