Luk Van Biesen: 'Un fonctionnaire pour contrôler l'emploi des langues n'apportera rien'

28/10/14 à 19:01 - Mise à jour à 19:01

Source: Belga

L'envoi d'un fonctionnaire régional pour contrôler l'emploi des langues lors des séances du conseil communal dans les communes à facilités autour de Bruxelles n'apportera rien à la politique flamande en périphérie, a relativisé mardi le député fédéral Luk Van Biesen (Open Vld), conseiller communal d'opposition à Crainhem.

Luk Van Biesen: 'Un fonctionnaire pour contrôler l'emploi des langues n'apportera rien'

Image d'illustration. © Belga

Non seulement un fonctionnaire de la province du Brabant flamand le fait déjà, mais en outre les francophones respectent les dispositions légales imposant le néerlandais comme seule langue officielle de l'administration dans ces communes, a relevé M. Van Biesen. "Ces dernières années, il n'y a plus eu de plainte à cet égard", a-t-il souligné.

Il juge l'initiative de la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) contradictoire par rapport aux économies annoncées pour la politique du gouvernement flamand en périphérie, plus spécifiquement la baisse des moyens de fonctionnement de l'asbl De Rand.

Luk Van Biesen en appelle à une réunion des mandataires des communes à facilités avec le gouvernement flamand, "car d'autres initiatives sont nécessaires" pour soutenir la construction d'écoles secondaires, de bibliothèques ou d'académies de musique, ou encore de crèches.

En savoir plus sur:

Nos partenaires