Louvain-la-Neuve: le kot, espèce en voie de réapparition

06/09/14 à 10:03 - Mise à jour à 10:03

Source: Le Vif

Du jamais-vu ces dernières années: en août, il était encore possible de trouver un kot à Louvain-la-Neuve. Conséquence des nombreux nouveaux logements construits récemment. Mais l'université veut aller plus loin et provoquer un chômage locatif.

Louvain-la-Neuve: le kot, espèce en voie de réapparition

La Grand'Place à Louvain-la-Neuve © BELGA/Eric Lalmand

Premier arrivé, premier servi. Depuis une dizaine d'années, telle était la règle en vigueur pour dénicher un kot à Louvain-la-Neuve. Et mieux valait arriver très, très tôt. Dès avril, les chambres estudiantines étaient prises d'assaut. En quelques jours à peine, toutes avaient trouvé un locataire.

Cette pénurie tant décriée serait-elle sur le point de devenir un mauvais souvenir? Les signes avant-coureurs d'un retournement de situation semblent poindre. Mi-août, l'UCL (qui possède 5726 logements, soit 60% de l'offre, et gère un fichier de 1250 biens privés) annonçait fièrement qu'il lui restait "plusieurs dizaines de kots disponibles." Du jamais vu en cette période de l'année.

Idem dans le privé où, à la fin de l'été, quelques annonces subsistaient toujours. Chez Eckelmans, principale agence immobilière et promoteur de la ville, tout est sold out depuis début juillet, soit trois mois plus tard qu'habituellement.

Lentement mais sûrement, un retour à la normale semble s'opérer. Il faut dire que la cité universitaire revient de loin. En 2011, une étude commanditée par le gouvernement wallon jaugeait qu'il manquait 1300 kots à Louvain-la-Neuve. "Nous avions en quelque sorte été victimes de notre succès et le nombre d'inscrits avait fortement augmenté", raconte Vincent Bomal, directeur du service "logistique des étudiants" à l'UCL. En 2007, l'université avait lancé un ambitieux plan: 550 logements supplémentaires d'ici 2015.

Le délai ne sera pas tout à fait respecté. Mais l'objectif, lui, sera dépassé: 350 kots ont déjà été construits dans les résidences Mercator 1 et 2 (pour des budgets respectifs de 6,2 et 10,15 millions d'euros), tandis que 300 autres sont prévus d'ici 2016-2017 dans le quartier des Bruyères. Du côté d'Eckelmans, les chambres estudiantines se sont également multipliées: +450 en 5 ans (résidences haut de gamme Lovano et La Deuze).

Choisir entre pénurie et abondance

Un autre projet, porté par Besix et Thomas & Piron, prévoit encore 120 lits dans le futur quartier de Courbe Voie, au-dessus de la dalle du RER. La commune s'est elle aussi lancée dans l'immobilier avec la Région wallonne, qui subsidie à 60% un chantier de 2 millions d'euros pour la construction de 49 kots sociaux disponibles dès 2015. "Ce n'était pas simple à faire passer au conseil, soupire Cécile Lecharlier, échevine du Logement (Ecolo), car on nous a reproché d'investir de l'argent communal au bénéfice de non-Ottintois."

Suffisant? "Nous ne considérons pas du tout que la pénurie est terminée, lance Leila Van Keirsbilck, vice-présidente de l'assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL). Bien sûr, la situation s'améliore, mais on passe de "très mal" à "mal". Les prix sont encore élevés, la qualité pas toujours optimale. Il faut parvenir à ce que l'offre surpasse la demande."

Atteindre un chômage locatif : l'UCL et la Ville ne demandent pas mieux, estimant que cela pousserait les propriétaires privés à rénover les logements qui flirtent parfois avec l'insalubrité. "Nous voulons réguler le marché et faire en sorte que l'étudiant puisse avoir un réel choix", souligne Vincent Bomal. "Il ne faudrait pas non plus tomber dans l'excès contraire, à savoir une suroffre, réplique Thibault Van Dieren, directeur d'Eckelmans. Par le passé, on a constaté que cela n'incitait pas à rénover, mais à louer à des non-étudiants, ce qui pose des problèmes de cohabitation." Entre pénurie et surabondance, il faudra trouver le bon équilibre...

Dans Le Vif/L'Express de cette semaine, le dossier spécial Wavre/Ottignies/Louvain-la-Neuve. Avec:

  • Les familles d'hier et d'aujourd'hui
  • La politique, terre de salut des grands propriétaires locaux
  • Centres commerciaux: qui de Wavre ou Louvain-la-Neuve sortira vainqueur de la guerre qui s'annonce?
  • Ottignies: le réveil du centre-ville
  • Wavre: le contournement tant attendu devient réalité

En savoir plus sur:

Nos partenaires