Lorsque la crise de l'oeuf devient une affaire gouvernementale

09/08/17 à 10:11 - Mise à jour à 10:36

Source: Belga

L'affaire des oeufs contaminés a des relents de crise de la dioxine. Commencée mezza voce il y a près de 10 jours, elle ne cesse de prendre de l'ampleur. Car contrairement à ce qui était dit jusqu'à hier, le taux limite aurait tout de même été dépassé dans au moins une entreprise. De quoi mettre un gouvernement, même en vacances, en branle et plomber la confiance envers l'Afsca.

Pendant plus d'une semaine, on se voulait rassurant. Le taux de friponil découvert restait dix fois inférieur aux normes européennes. Des normes déjà sévères disait-on. Mais hier, on a pu entendre un autre son de cloche. L'Afsca a en effet annoncé qu'une contre-expertise sur des échantillons prélevés dans une des 86 entreprises bloquées dans le cadre du dossier du fipronil montrait une teneur dépassant le seuil européen de sécurité.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires