Loi postale - Un amendement de la majorité pour mieux protéger les zones rurales

10/01/18 à 11:06 - Mise à jour à 11:07

Source: Belga

(Belga) La majorité fédérale s'est accordée pour déposer un amendement au projet de loi postale qui doit être voté sous peu. A l'initiative du MR, le critère de "conditions géographiques exceptionnelles" sera supprimé du texte, a annoncé le chef de groupe, David Clarinval.

Ce projet de loi vise à moderniser le service postal à l'heure où la communication électronique s'impose. Certaines dispositions ont suscité l'inquiétude de l'opposition et de plusieurs mandataires issus de communes rurales. Même si cela n'est pas prévu actuellement dans le contrat de gestion de bpost, la société aurait pu décider de déroger au principe de distribution quotidienne du courrier en raison de "circonstances géographiques exceptionnelles". "Je me réjouis d'avoir pu obtenir cet accord au sein de la majorité. Ce point tient à coeur du MR, particulièrement aux mandataires issus de zones rurales dont je fais partie. L'amendement restreindra la faculté de pénaliser les zones rurales, que ce soit en Wallonie ou en Flandre, tout en n'empêchant pas la poste de moderniser son service", a expliqué M. Clarinval, également bourgmestre de Bièvre, petite commune du sud de la province de Namur. La Chambre aurait dû approuver le projet de loi avant le congé de fin d'année mais l'opposition en a obtenu le renvoi au Conseil d'Etat le mois passé. En Wallonie, le ministre régional de la Ruralité, René Collin (cdH), avait également exprimé son inquiétude à propos de ce critère. La ruralité concerne 40% des habitants de la Région et recouvre 80% de son territoire, avait-il rappelé au mois de décembre. Le vote en séance plénière pourrait avoir lieu ce jeudi ou la semaine prochaine, en fonction de la concertation qui aura lieu en conférence des présidents ce mercredi midi. (Belga)

Nos partenaires